Malgré l’installation de compteurs à Mont-Ngafula

par -
0 696
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La population a toujours difficile à accéder à l’eau potable

L’accès à l’eau potable de la REGIDESO dans la commune de Mont-Ngafula Se complique au fil des jours. La situation s’empire au grand dam de la population. L’installation de compteurs depuis environ deux mois avait redonné de l’espoir à la population qui croyait être négligée par les autorités congolaises. Malheureusement, cette situation demeure un problème majeur et l’installation de compteurs met de plus en plus la population en grande difficulté.

Chacun veille à sa consommation d’eau pour éviter une facture « salée » à la fin du mois. Impossible actuellement de servir l’eau à ceux qui en manquent.

« C’est vraiment regrettable pour nous de continuer à vivre dans ces conditions-là. Jadis, bien que l’eau ne coulait pas dans les robinets, nous avions quand même la possibilité de chercher de l’eau malgré la distance. Nous n’avons pas de véhicules pour faire comme certaines personnes qui prennent leur récipient afin de puiser de l’eau. Nous avons cru en la révolution de la modernité et avons eu l’espoir qu’après plusieurs descentes sur terrain de nos autorités et surtout avec l’initiative de l’installation de compteurs dans notre commune, la situation allait s’améliorer. Nous nous demandons ce que nos autorités pensent de ce désagrément qui date de très longtemps. C’est tout de même qu’un milieu habité par autant d’autorités puisse connaître une telle carence.», s’est plaint un résident qui a requis l’anonymat.

La REGIDESO bénéficie de plusieurs financements mais jusque-là se montre bloquée pour servir un grand nombre de la population.

Le même interlocuteur reprend : « Nous avons l’impression d’être abandonnés par nos décideurs. Nous pouvons même dire que nos autorités veulent toujours empirer notre situation. Nous vivons comme dans un désert et pire que dans un pays étranger. Après installation de compteurs, il est difficile de se procurer de l’eau potable chez le voisin alors dans une grande partie de maisons, l’eau ne coule plus depuis l’année passée et nous vivons sans eau. Il y a des coins dans cette même commune où depuis la création du monde, la population n’a pas accès à l’eau. Le processus semble être toujours bloqué, la révolution de la modernité, nous n’en bénéficions pas. Si elle ne nous est pas profitable, à qui profitera-t-elle ? »

La population de la commune de Mont-Ngafula lance un cri d’alarme et d’angoisse aux autorités congolaises en espérant que cette fois-ci leurs prières seront exaucées. Elle demande aux autorités de la Régideso de procéder par des descentes sur terrain afin de s’enquérir de la situation réelle qui met en mal les habitants du coin.

Parmi les projets du chef de l’Etat, l’accès à l’eau potable fait partie de la révolution de la modernité. Le souci était de donner à toutes les personnes la possibilité de vivre dans de bonnes conditions. Mais curieusement, cette même population n’en bénéficie pas. Elle est foncièrement déçue parce qu’elle a soif d’eau alors que l’eau c’est la vie. En manquer constamment équivaut à mourir à petit feu. Les responsables de la REGIDESO sont-ils au courant de difficultés rencontrées par la population ? Cette question qui revient sur toutes les lèvres reste toujours sans réponse.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse