Malgré la fronde du G7: La Majorité demeure intacte

par -
0 701
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La réunion d’hier dimanche 20 septembre 2015 à l’hôtel Venus de la Gombe a prouvé que la famille du chef de l’Etat reste toujours intacte à l’Assemblée nationale, malgré la fronde du Groupe de 7 partis politiques. Ce dernier, qui croyait fragiliser la Majorité présidentielle, s’est fragilisé par la désolidarisation et exclusion du parti de certains de leurs chefs.

Après la réunion du bureau politique qui a précédé la révocation et la démission de certains de chefs des partis politiques (Ndlr Olivier Kamitatu, Pierre Lumbi, Gabriel Kyungu wa Kumwanza et Charles Mwando Nsimba), la Majorité présidentielle qui s’est réunie hier pour faire le point s’est révélée plus compacte et dynamique autour du chef de l’Etat. 359 députés nationaux que compose cette famille politique, tous sont pour le respect du pacte social et de la charte de la MP. Aubin Minaku, Secrétaire générale de la Majorité présidentielle a précisé le point en discussion, notamment sur un bref exposé sur l’historique de la Majorité présidentielle, les problèmes actuels et l’organisation de chaque groupe parlementaire.

Cependant, au cours de la rencontre, la Majorité présidentielle est restée intacte malgré la fronde du G7, dont certains députés ont désavoué l’action menée par leurs chefs, notamment les députés MSR, ARC, UNADEF, UNAFEC, ACO, PDC qui ont dévoué publiquement cette trahison.

Parlant de l’historique, le Secrétaire général de la Majorité présidentielle a indiqué que cette famille politique a vu le jour en 2005, à la veille des élections de 2006. L’objectif était de soutenir l’action politique du chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.

A en croire Aubin Minaku, un programme est envisagé pour que les élus du peuple expliquent à la base, dans les nouvelles provinces, cette dynamique autour du président de la République car, tout acte doit être géré politiquement, a-t-il fait savoir.

Au sortir de la rencontre, le président de l’Assemblée nationale a confirmé la fidélité des élus du peuple au chef de l’Etat en ce y compris les alliés. Et de dire en ces termes : « La Majorité présidentielle comprend 359 députés nationaux. Certains d’entre eux ont estimé nécessaire de suivre un autre chemin, ce qui est de leur droit en démocratie. Sinon, la plupart des députés, soit plus de 315 ont répondu à l’appel, sont avec Joseph Kabila, ensemble dans le respect de la Constitution, nous puissions organiser les prochaines élections qui pourront garantir l’unité de la République et sa stabilité », nous a-t-il confié.

En politique, les alliances se font et se défont

Après cette rencontre qui a mis en confiance les élus du peuple de la famille politique du chef de l’Etat, en ce y compris les élus des partis frondeurs, les langues se sont déliées pour exprimer l’attachement indéfectible à l’action politique du président de la République.

A en croire le député national Jean-Pierre Pasy Zapamba, la Majorité présidentielle n’est pas fragilisée. Pour lui, ce qui est important, ce qu’il y a eu un G7 qui a posé des actes dont la MP a pris acte. « Ce qu’il faut maintenant, c’est de repenser l’avenir. Je me pose la question à dater de maintenant comment il faut se comporter lorsqu’on est dans un groupe, et comment le groupe va se comporter vis—vis de ses membres ? Le plus important, c’est cela, car tout doit œuvrer pour la reconstruction de la République Démocratique du Congo. Le peuple congolais attend quoi ? Lorsque nous allons répondre à cette préoccupation, fronde ou pas fronde, le plus important ce que nous devons faire un pas, parce que la vie est dynamique, la politique est dynamique et je crois que nous devons avancer avec la Majorité présidentielle », a-t-il indiqué.

D’autre part, le député national Fidèle Likinda affirme que la grande famille de la Majorité présidentielle s’est réunie autour de son Secrétaire général Aubin Minaku pour avoir l’information à la source, s’informer auprès du bureau politique de la MP de tout ce qui s’est passé lors de la rencontre avec le G7. « Au cours de notre entretien d’aujourd’hui, il nous a expliqué et avons compris comment les autres ont fait leur choix. En ce qui nous concerne, nous qui avons répondu à l’appel d’aujourd’hui, nous réaffirmons notre indéfectible soutien à l’action politique du président Joseph Kabila Kabange car, c’est le moment de faire le choix, et le bon choix par ailleurs. Faire ce choix, a dit le président Aubin Minaku, c’est abandonner d’autres choix nuisibles. La Majorité est là, elle existe et nous allons encore renforcer la cohésion pour une victoire écrasante lors des prochaines élections », a précisé l’élu d’Ikela.

Et d’affirmer qu’au sein de la fronde, il y a bel et bien désolidarisation de certains élus par rapport à l’action unilatérale prise par leurs chefs des partis politiques sans les avoir associés ni consultés. Cette attitude, indique-t-il, a fragilisé davantage le groupe de 7 qui croyait fragiliser la Majorité présidentielle.

Pour sa part, Henry-Thomas Lokondo, élu de Mbandaka ne croit pas à ce que la Majorité soit fragilisée, mais simplement il précise qu’il y a une crise qui s’est installée au sein de la famille politique du chef de l’Etat. Crise occasionnée par leurs anciens collègues qui ont travaillé avec eux. « Ils sont partis, nous nous sommes réunis aujourd’hui pour évaluer les choses dans la convivialité, voir comment aborder les étapes qui sont déterminantes pour la vie de la nation. Il ne s’est pas agi d’une réunion de complot, mais de conscientisation, d’apaiser tout le monde, pas d’attaque personnelle. Nous, nous sommes là, nous continuons l’action politique de l’Autorité morale de la Majorité présidentielle », a dit Henry Thomas Lokondo.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse