Makala:«Il n’ y a que les idiots qui pensent qu’ il s’ agit d’ une mascarade» Tambwe Mwamba

par -
0 434
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il va falloir encore attendre avant d’ être fixé sur le bilan de l’ attaque qui a ciblé hier mercredi, la prison centrale de Kinshasa. Devant la presse ce jeudi, le ministre d’ Etat en charge de la justice à qui revient la gestion des centres pénitentiaires s’ est réservé de donner le bilan officiel pour “raisons d’ enquêtes”.

Il y a eu des morts, j’ ai les chiffres et le PGR aussi (Procureur général de la République, Ndlr) mais nous n’ allons pas les communiquer pour raisons d’ enquêtes“, a déclaré Alexis Tambwe Mwamba.

Hier, le garde des sceaux interrogé par nos confrères de Top Congo Fm affirmait que l’ attaque n’ avait fait qu’ un seul blessé, un officier de police, qui avait été vite admis à l’ hôpital.  Plusieurs autres sources ont parlé d’ une trentaine de personnes qui auraient trouvé la mort. Toujours selon le ministre de la justice, une cinquantaine de détenus  avaient profité de la situation pour prendre  le large mais selon le bourgmestre de Selembao, municipalité dans laquelle se trouve la prison de Makala, le bouclage de la police a permis de retrouver près de 200 pensionnaires qui voulaient se volatiliser dans la nature. L’ autorité municipale dresse aussi un bilan matériel important, près de 33 véhicules incendiés et le bureau administratif  saccagé.

Tous les dossier sont intacts, même ceux des évadés sont là, eux pensent que leurs dossiers ont été brulés“, confie le ministre de la justice qui tacle également certains opposants qui qualifient l’ évasion spectaculaire d’ hier, d’ un coup monté par le pouvoir en place à Kinshasa.    « Il n’ y a que les idiots qui pensent qu’ il s’ agit d’ une mascarade ». Le ministre a promis de récompenser tous ceux qui aideront la police à retrouver les fugitifs.

Pour rappel, l’ attaque orchestrée par les adeptes de la secte mystico-religieuse, Bundu Dia Mayala a permis à ces derniers d’ exfiltrer, leur chef spirituel, le député national, Zacharie Badiengela, alias Ne Mwanda Nsemi, capturé en mars et emprisonné pour outrages au chef de l’ État et trouble à l’ ordre public.

Ne Mwanda Nsemi s’ est évadé avec une cinquantaine de ses hommes, nous ne tarderons pas à mettre la main dessus“, avait menacé le ministre de la justice.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse