Mabunda lance la deuxième phase de la campagne « Brisez le silence »

par -
0 672
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En  mars 2015, le bureau du Représentant Personnel du Chef de l’Etat en  charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants a lancé à Kinshasa, la première campagne « Brisez le silence !» avec le soutien du premier citoyen de la ville, le gouverneur André Kimbuta.

Cette campagne a pour objectif d’encourager la dénonciation des cas de viols et de vulgariser les numéros d’appel d’urgence   , le 0897000222 et le 473333, destinés à donner une orientation pour les victimes vers une assistance médicale ou judiciaire appropriée. Elle se décline essentiellement via quelques panneaux publicitaires, des posters, des dépliants et quelques actions de terrains. Ces deux numero permettent à la population de pouvoir informer via le centre d’appel des cas d’agressions dans leur environnement direct afin que l’état interviennet et sanctionne les agrsseurs.

Compte tenu du succès de la campagne et afin de l’étendre progressivement  sur toutes les provinces de la RDC, le BRP avec l’appui de l’ONU  femme et de l’UNFPA ,  ce qui est un signe de la reconnaissance des efforts de la RDC pour changer la donne en matière de violences sexuelles, a lancé la seconde phase de la campagne, le 28 septembre 2015 et l’a étendue sur deux villes, à savoir :Goma (nord Kivu) et Bukavu (Sud Kivu). Cette deuxième phase est accompagnée d’une sensibilisation sur terrain dans les villes de Kinshasa, Goma et Bukavu. Dans cette sensibilisation  nous ne somùmùe pas seuls. Nous avons des partenaires comme l’UNFPA, onu femme et ONG

A travers cette deuxième campagne nous encourageons  les victimes de violencesq exuelles et tous les citoyens responsables à dénoncer ce fléau et lutter pour réduire drastiquement  les cas d’agressions.

Deux semaines après que la campagne ait été lancée à Kinshasa, 9780 personnes l’on visionnée et ont réagi sur les réseaux sociaux de la manière suivante.

2780 ont visionné l’affiche sur la page face book du  bureau du représentant personnel  (stop DR Congo sexual violence), dont 312 personnes l’on partagée.

2000 l’on visionnée sur la page face book de l’agence chargée de la mise en œuvre de la campagne.

5000 personnes y compris les congolais  de la diaspora l’on visionnée à travers différents partages faits sur les réseaux sociaux (twiter et face book).

Globalement, au cours de cette seconde phase, il a été observé ce qui suit : une forte adhésion et bonne compréhension de la campagne par la population, une interaction du public et l’équipe de la sensibilisation sur terrain.

Un relais  de la campagne par la population  et une participation de la diaspora congolaise via les réseaux sociaux.

La poursuite de l’extension de la campagne se fera progressivement dans les autres provinces de la RDC.

Parce qu’ensemble nous sommes plus forts. Le Bureau du Représentant personnel a facilité le dialogue entre l’Etat et les ONG pour que de façon ouverte et unie, ils s’impliquent dans la campagne « Brisez le silence ! ». Après quelques correctifs, le film du Docteur Mukwege a pu faire l’objet d’un consensus et le lundi dernier, avec le soutien du BRP, le film a pu être diffusé.

(RTM)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse