Lutte contre l’insécurité: La Police met en marche l’opération « cible » à Barumbu

par -
0 289
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Police a présenté à la population, hier dans la matinée à la maison communale de Barumbu, huit présumés brigands appelés « Kuluneurs », interceptés grâce à « l’opération cible ». C’est une opération  initiée par les autorités locales, en vue d’assurer la sécurité dans les points chauds de  de la capitale de la RDC.

« Nous sommes très contentes de ce que la Police de notre commune est en train de faire », a témoigné une dame Kato témoins de cette opération cible. Nous voulons que cette opération continue, jusqu’à ce que ces jeunes gens disparaissent totalement. La population doit vivre à l’aise dans son environnement. Notre souci est que la Police les arrête et qu’ils purgent effectivement leurs peines. Mais ce qui est déplorable, c’est que ces jeunes  Kulunas recouvrent la liberté vite  comme s’ils étaient allés faire du tourisme en lieux de détention. Donc, ils ne purgent pas ou presque de peines par rapports à la gravité de  ce qu’ils fonts. Si au moins les autorités leur privent la liberté pendant un long moment, une telle fermeté pourrait  effrayer ceux-là qui sont restés.

Des peines exemplaires contre les criminels réclamés 

Un autre témoin rencontré sur place, le prénommé Victor Vincent, confie : nous éprouvons un sentiment de satisfaction pour cette opération. Nous demandons que la Police puisse poursuivre avec cet élan du travail pour que nous vivions dans une sécurité totale dans cette commune mal réputée s’agissant de la sécurité des paisibles citoyens.  Pourtant cette commune n’est pas seulement pour les vagabonds.  Il y a des jeunes qui réfléchissent aussi bien, mais suite à d’autres jeunes malintentionnés,  notre commune est soumise à des critiques. Si bien qu’il y a de la honte à se présenter étant habitant de Barumbu, a dit Mr. Victor. Selon lui, en effet, l’idée est bonne car grâce à cette opération cible, les gens peuvent vivre sans complexe dans cette commune.

Il propose à la Police une punition exemplaire à ceux parmi les jeunes qui rêvent de devenir « Kuluneurs » ou aux autres qui ne sont pas encore arrêtes.

L’opération cible est arrivée à un bon moment, selon John, un jeune du quartier. Il confie : ces derniers temps, les « Kuluneurs » sont devenus très nombreux dans notre commune. Ils fomentent des troubles énormes, insécurisent la population en volant les biens d’autrui. Vraiment, nous saluons la Police de notre commune pour cette initiative qui est venue pour nous sécuriser. Le  nombre de ces inciviques arrêtés aujourd’hui  démontre que la Police de notre commune a entendu nos cris, de jour comme de nuit. Notre souci, étant jeunes du quartier, est qu’on élimine tous ces faux jeunes qui ont sali l’image de notre commune.

La population doit collaborer avec les forces de l’ordre

A son tour, le commissaire principal commandant second chargé des opérations et renseignement,  Tshamala Freddy d’expliquer : « l’opération cible », c’est une descente sur terrain, donc on mène des recherches sur les jeunes qui sont présumés   fauteurs des troubles. Dès que nous avons son adresse complète, on le surprend à la maison matin ou le soir pour l’arrêter.

Et de préciser : c’est le travail que nous  nous sommes entendu de faire, pour mettre fin à ces groupes de jeunes brigands appelés Kulunas à fin de sécuriser notre population.

Aujourd’hui, nous avons arrêté  8 parmi eux. Mais chaque jour, nous captivons au moins 5,  surtout quand ils troublent l’ordre public et que la population dénonce, on descend sur terrain pour faire le travail, a dit le commissaire Tshamala. La population doit collaborer avec la Police, en dénonçant  les faits infractionnels et les personnes qui commettent qui font ces actes afin  des les arêtes et de le mettre hors d’état de nuire.

A ce sujet, que la plupart des habitants disent que la Police ne fait pas le travail, et que nous collaborions avec ces jeunes vagabonds. Ce  sont là des propos méchants, a regretté le commandant. Car nous sommes au service du peuple pour le sécuriser, c’est notre travail. Nous faisons le travail, bien qu’il y en a d’autres de ces jeunes qui nous échappent mais le travail se fait d’une manière très particulières surtouts la communes de barumbu est parmi les communes  dont le vagabondage a un taux élevé dans la ville de Kinshasa souligne, le commandant.

Nous demandons à la population de se tranquilliser et d’être coopérative, a renchéri  le commissaire Freddy, parce que notre travail consiste à veiller à la vie humaine et de protéger les personnes et leurs biens. La population feigne d’ignorer que nous avons aussi nos familles qui font partie de la population. Il est donc inadmissible que nous puissions accepter de voir les nôtres souffrir.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse