Lutte contre les violences sexuelles: Le BRP a présenté à l’IFASIC le progrès réalisé par la RDC

par -
0 529
Vue de la campagne « Brisez le silence » à Goma (prospectus du BRP)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Bureau du Représentant personnel (BRP) du Chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants a mobilisé, vendredi dernier, la communauté estudiantine de l’Institut facultaire de communication et de l’information, IFASIC, sur la «présentation du progrès réalisé par la RDC dans la lutte contre les violences sexuelles ». L’IFASIC étant la première école de formation des journalistes en RDC et en Afrique centrale, ce qui a justifié l’intérêt de sensibiliser les communicateurs en devenir. C’est l’une de grandes journées de mobilisation d’une série, depuis mai dernier. En cette date-là, pour rappel, le prix pour un monde meilleur « Better world », a été décerné cette année à la Représentante personnelle du Président Joseph Kabila Kabange, Jeanine Mabunda Lioko. C’était en guise de reconnaissance de la mobilisation collective (nationale) contre le viol dont son pays a fait montre depuis deux ans, en s’engageant dans la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants dans les groupes armés.

Etudiants, membres du comité de gestion et ceux du corps enseignant ont manifesté de l’intérêt à la journée de l’IFASIC, placée sous la direction la conseillère en genre au BRP, Mme Marie-Antoinette Saya. Mme le professeur Clémentine Sangana qui a assuré  la modération, est consultante Onu-Femme. L’assistance a suivi plus d’un exposé, dont celui du chargé d’études au Ministère du Genre, Famille et Enfant, M. Kangi Muya Victor. Situant le BRP dans un contexte historique, la première intervenante a évoqué, à cet effet, le retour à la paix de 2013, le grand élan d’auto-responsabilité des habitants de la République Démocratique du Congo, et la nécessité d’accélérer la lutte contre les violences sexuelles sur terrain. Dans cet ordre d’idée, a expliqué l’oratrice, la mise en place d’une structure dynamique qui permette de s’atteler à cette tâche, a connu l’implication, non moins déterminante de la RSG chargée de la lutte contre les violences sexuelles dans les zones en conflits. Ce rapprochement ayant donné lieu à une ère nouvelle, où les cas de viols ont dû chuter de 50% en deux ans, ainsi que l’ont reconnu les Nations-Unies, dans un rapport de 2016.

Quid du BRP

  • Enquêter et, récolter des témoignages pour agir efficacement. Il revient au BRP de dresser l’état des lieux de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants par des groupes armés, afin d’améliorer la compréhension des défis à relever. Dans le volet deux, il ressort ce qui suit du prospectus : lutter contre l’impunité en aidant les organismes appropriés à poursuivre et à punir les auteurs des violences sexuelles et du recrutement des enfants dans des groupes armés. « Les cours et tribunaux sont mis à contribution », a précisé l’oratrice. En troisième lieu, éduquer les populations touchées, pour devancer les tragédies : prévenir en éduquant les groupes cibles, et en assurant aux femmes et aux enfants vulnérables l’accès aux services sociaux de base, y compris une assistance psychosociale. « Nous éduquons pour le changement des comportements. Des actions ont déjà ciblé Kinshasa, à travers des communes où ont été sensibilisés des jeunes (Kimbanseke, Kinshasa, Limete (Kingabwa). Après les provinces, nous envisageons de nous rendre aussi au Mali, au chevet des femmes victimes, a fait comprendre la conseillère Saya. Et de poursuivre : Nous aidons les victimes à se réintégrer : ce qui revient à dire faciliter la réparation économique en aidant à la réinsertion économique des victimes des violences sexuelles et des enfants démobilisés. Les victimes ont tendance à changer de milieux. Il faut une structure pour les encadrer. L’expérience a été menée notamment à Aru et même en Ituri où, grâce au concours de partenaires à l’instar de Rengold, de Bolloré Logistique, des victimes ont pu recouvrer le sourire. Pour le devoir de mémoire, nous envisageons de trouver un espace susceptible d’abriter un mémorial en hommage aux victimes disparues, dont certaines ont été brûlées vives. Elles ont le mérite de nos souvenirs, pour avoir bravé l’oppresseur. Autre action et non de moindre, à l’actif du BRP : briser le silence en permettant aux victimes de réagir et en communiquant sur la cause. A l’instar des affiches et dépliants. Ici, la stratégie consiste, comme l’indique l’illustration, à développer une action de communication destinée de toutes les parties prenantes nationales et internationales, et soutenir le plaidoyer en faveur des survivants des violences sexuelles et des enfants issus de groupes armés.

Le BRP invite donc les médias à pouvoir contribuer par la diffusion du message, dans l’optique de briser le silence.

L’assistance a amplement manifesté de l’intérêt en ouvrant un débat vif.

Pour une stratégie basée sur la collecte des données

Le chargé d’études du Ministère du Genre a planché sur « l’ampleur de la situation (les violences sexuelles basées sur le genre) dans les zones en conflits ». « L’on a mis en place un système de collecte de données, sur l’ampleur général entre 2013 et 2015», a-t-il relevé. Les données présentées ont été recueillies (auprès des structures de prise en charge), grâce au système national de collecte de données, relevant des violences sexuelles basées sur le genre, par la base de données intégrées du Ministère du Genre. La collecte des données a également des défis, a indiqué le 2ème intervenant : accroître le nombre de partenaires qui alimentent la base de données ; étendre la couverture géographique en matière de collecte de données au prorata du nombre de provinces ; mobiliser les ressources nécessaires pour améliorer le fonctionnement du système national de collecte de données (data.snvsbg.org :888) ; renforcer la capacité des acteurs dans la collecte de données et faciliter leur accès aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication, NTIC.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse