Lutte contre les épidémies

par -
0 617
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Zone de santé de Kisenso et CODEC au chevet des victimes  

Plus de 50 orphelins de la commune de Kisenso sont pris en charge par une Ong dénommée Communauté de Développement en RDC, CODEC, en sigle. La plupart de ses rejetons se recrutent parmi les enfants abandonnés dans les rues de cette juridiction. C’est dans le souci d’accompagner les communautés pauvres et vulnérables afin de leur donner un goût à la vie que la CODEC ne cesse de faire des exploits dans cette partie de la capitale congolaise où plusieurs maux sont perceptibles : manque d’eau potable, électricité distribuée selon le vouloir des agents véreux de la SNEL qui sont passés maîtres en délestage.

Grâce à cette ONG qui se bute aussi à de nombreuses difficultés, ces enfants dont l’âge varie entre 2 et 15 ans, sont pris en charge tant pour leur scolarité que pour leur santé. Cette dernière ouverture est rendue possible à travers un travail d’accompagnement mené par le service médical de la Zone de Santé de Kisenso qui mène une lutte conséquente contre les maladies endémiques telles que la pandémie VIH/Sida, la drépanocytose (Anémie SS) ainsi que des maladies mentales et d’autres infections sans omettre la détermination de la CODEC de lutter aussi contre la malnutrition.

A en croire Alphonse Kitembo, secrétaire du Conseil d’administration, la CODEC est une structure qui est retenue comme étant une flamme d’amour et d’espoir qui redonne le sourire et l’envie de vivre aux démunis. Bénéficiant du soutien conséquent d’un prêtre catholique, elle est vue comme étant un groupe de chrétiens qui ont accepté de travailler en synergie et volontairement ils passent le plus clair de leur temps au développement de la commune de Kisenso et pourquoi pas d’autres sites environnants. Elle pour principe : redonner le sourire à ceux qui l’ont perdu suite à certaines contraintes de la vie ; redonner le goût de vivre à ceux qui ont perdu l’espoir ; tendre la main à ceux qui vivent dans l’indigence ; fraterniser avec des personnes délaissées, éveiller la population à la miséricorde face aux nécessiteux et aux marginalisés ; aider les communautés à bâtir une nouvelle société plus humaine et plus responsable et surtout offrir aux enfants abandonnés ainsi qu’aux personnes en détresse une affection familiale pour les inciter à avoir la grâce divine leur permettant de survivre.

Tel que feu M’Zée Laurent-Désiré Kabila qui avait dit au peuple congolais de savoir se prendre en charge, cette ONG qu’on peut atteindre sur codec.fr@yahoo.fr et qui est supervisé par Emile Luminuku (Président), Noël Mukoko (Secrétaire général), Alphonse Kitembo (Secrétaire du Conseil d’administration), etc , s’active à initier des microprojets dans les domaines de la santé, du social, de l’éducation et de l’agropastoral. Elle s’adonne aussi à la sensibilisation et à l’encadrement de la population sur les problèmes cruciaux de la société en soutenant les initiatives locales de développement mais elle songe aussi à la création d’une coopérative d’épargne pour la promotion de l’économie domestique et sectorielle.

On se souviendra aussi qu’à travers l’unité Santé Totale pour Kisenso (SANTOK) qui avait été financé par Medicus Mundi Vizkaia/Ayto de Basauri, la CODEC avait sensibilisé la population de Kisenso pour augmenter ses connaissances sur l’infection du VIH/SIDA. Cette activité exécutée par 23 sensibilisateurs a été accompagnée des témoignages de deux personnes séropositives qui ont été prises en charge.

Le test de dépistage volontaire « ELISA » a été offert gratuitement à la population suivis des conseils avant et après test. L’activité a été exécutée par 4 conseillers dont 2 laborantins pour les prélèvements des échantillons à déposer, au laboratoire national/PNMLS pour des analyses. A travers ce projet initié à Kisenso, plusieurs personnes ont fait le test et connaissent leur état sérologique.

A travers un micro projet de CDV² Communautaire, grâce au financement de GTZ (Coopération technique allemande), CODEC fait des tests sérologiques rapides dont les Determin, Unigold, Oraquick, Capillus. Une première dans les annales des tests sérologiques.

Par un don mensuel des produits alimentaires et périodique en matériel destiné aux personnes séropositives, la CODEC, par le projet « Santok » a noté une nette amélioration de l’état physique de la majorité de ces personnes plus de 78 suivent un traitement antirétroviral et 51 suivent un traitement palliatif avec le Bactrim.

Un médecin du Centre de traitement ambulatoire Monkole, un des distributeurs des médicaments antirétroviraux consulte mensuellement avec son équipe, les personnes séropositives pour un impact positif de ce traitement.

Quant au traitement des infections opportunistes, la CODEC collabore étroitement avec la Centre hospitalier d’Etat de Kisenso et dispose de 3 infirmiers pour des soins potentiels à domicile des personnes positives. En outre, 12 accompagnateurs psychosociaux assurent des visites aux résidences des personnes alitées.

(Baudouin Kingunza Kiim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse