Lutte contre le VIH/Sida: Nécessité pour le PNMLS de travailler avec la presse

par -
0 157
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le secrétaire exécutif national adjoint du Programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS), Bernard Bossiky a rappelé, samedi dernier, la nécessité pour son programme de travailler en harmonie avec la presse, pour sensibiliser largement la communauté à lutter contre le VIH/Sida. C’était au cours d’un briefing organisé à l’intention des journalistes, en marge de la 29ème édition de la célébration de la journée mondiale du sida, le 1er décembre.

A l’occasion toujours de la 29ème journée mondiale du sida, le programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS) organise une journée d’exposition, en son quartier général situé dans la commune de Kasa-Vubu au croisement de l’avenue de la Libération (ex 24 novembre) et le boulevard triomphal. Cette journée d’exposition ouverte à tout le monde prévoit au programme plusieurs activités, notamment des stands d’informations ; le dépistage volontaire ; la distribution des préservatifs masculins et féminins ; la projection d’un document sur le VHI/ Sida, l’adhésion aux ARVS et autres surprises.

Pour Dr Bossiky, l’apport des médias dans la lutte contre le sida date des années antérieures. Il les a exhortés à ne donner que des informations vérifiées, exactes, puisées auprès des sources crédibles notamment PNMLS, ONU/Sida et PNLS etc.., pour mettre à la disposition de la population des informations sûres et obtenir un engagement de tous dans la lutte.

Pour Mme Francine Ngalula du service de communication du PNMLS, le thème de la Journée mondiale Sida, JMS , Tous ensemble, pour le dépistage du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à la charge virale sans discrimination d’ici 2020) est l’émanation des recommandations des grands enjeux de l’heure, au niveau tant national qu’international, parmi lesquelles: la publication du Rapport ONUSIDA, en finir avec le sida : progressez vers les cibles 90-90-90, la tenue à Paris, de la 9ème conférence IAS du 23-16 juillet 2017.

Mais également l’approbation au 29ème sommet de l’Union africaine (UA) du Plan de rattrapage du traitement pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi que l’initiative 2 millions de travailleurs de santé communautaire (OMS) juillet 2017 et l’élaboration du nouveau plan stratégique national (PSN/ 2018-2021) pour la riposte au VIH/Sida.

Le but est d’accentuer l’offre des services de santé de qualité pour tous, sans tenir compte du sexe, de l’âge, de la religion et de la classe sociale.

Ce thème, a-t-elle dit, est aussi la déclinaison de l’objectif 90-90-90 EE l’ONUSIDA stipulant chaque personne soit dépisté, chaque personne dépistée dont le résultat s’avère positif adhère au traitement et que chaque personne mise sous (ARV) soit suivie jusqu’à ce que la charge virale devienne indéfectible, c’est-à-dire que le virus ne soit pas identifiable dans le sang.

Mme Ngalula a indiqué que grâce à ce thème, son programme dans une approche multi sectorielle rappelle les acteurs bilatéraux et multilatéraux à tous les niveaux, leurs engagements à conjuguer des efforts pour la riposte efficiente au VIH en RDC.

 

Mamie Ngondo

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse