Lutte contre le sida: Plusieurs policiers de Mont-Amba se sont faits dépisté volontairement

par -
0 498
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le colonel G. Sangwa en train de se faire dépister lors d’une matinée de sensibilisation (Ph/Mopane)

Plusieurs éléments de la Police nationale congolaise (Pnc) du district de Mont-Amba se sont faits dépister du vih/sida volontairement. C’était à lors d’une matinée de sensibilisation organisée par le Bureau du Programme commun des Nations unies contre le sida (Onusida) en Rdc et le Réseau des journalistes et communicateurs pour la population et le développement (Rcp), en présence du Commissaire supérieur principal et médecin provincial, le colonel Lumengo.

Sur les 175 inscrit officiellement sur la liste, seulement deux cas ont été testés positifs. Il s’agit d’un ancien cas, déjà sous traitement antirétroviral, et un nouveau admis aussitôt au traitement antirétroviral. Une opération, qui a été couronnée de succès au regard de l’ampleur et de l’intérêt que cela a suscité au milieu des hommes en uniforme.
Bien avant cette étape, le Docteur Alain Luntadila, médecin directeur du Centre de santé Laurent-Désiré Kabila, avait expliqué aux policiers du Mont Amba l’importance du dépistage volontaire du Vih. « Le sida n’est plus cela était dans les années passées. Aujourd’hui si tu as le sida, tu continueras à vaquer normalement à tes activités. Et pour cela, il faut connaitre son statut sérologique avant. Si quelqu’un sait qu’il est séronégatif après un test, il va prendre des précautions en adoptant des comportements responsables pour éviter d’être contaminé. Si par contre quelqu’un découvre qu’il est séropositif, il sera pris en charge médicalement car il sera immédiatement mis sous- traitement antirétroviral gratuit pour qu’il mène une vie normale. Il s’agit d’un traitement à vie qui ne guérit pas le pas le malade, mais qui prolonge sa vie en empêchant le virus de se développer », avait-il indiqué.

C’était un moment fort pour les policiers de ce district, qui se sont vus distribués des cartons de préservatifs masculins et féminins. Pas de bousculade lors de la distribution. La discipline était observée, cependant, le besoin était grand. Car, chacun en était sorti avec plus d’un carton de condoms. «  Si de temps en temps vous pouvez revenir organiser ce genre d’activité », avait lâché un policier au sortir de la salle.

Abordant le mérite du Centre de santé Laurent- Désiré Kabila, le commandant de la Pnc du Mont- Amba, le colonel Guylain Sangwa Nyembo, a fait savoir que ce centre prend en charge actuellement 124 malades du sida, dont 121 adultes et 3 enfants. C’était avant qu’il sollicite l’intervention des autorités et aux partenaires dans le fonctionnement de ce centre hospitalier dépourvu d’équipements.

S’exprimant à cet effet, le directeur- pays de l’Onusida, Marc Saba, s’est réjoui de l’organisation de cette journée de sensibilisation qui entrait dans le cadre de la stratégie de sa structure consistant à accroitre la couverture et l’offre des services en matière de prévention. «  L’Onusida a choisi de commémorer la Journée zéro discrimination 2016 autour du thème « Distinguez-vous » et encourage ainsi chacun à se distinguer pour bâtir une société juste et équitable. Cette année, l’accent est mis sur la discrimination dans les lieux des soins de santé dans le but d’attirer l’attention de la communauté mondiale sur tout ce qui empêche un grand nombre de personnes d’accéder aux services des soins essentiels », a savoir le Marc Saba.

Cette matinée de sensibilisation a été organisée à l’occasion de la commémoration à travers le monde, le 1er mars 2016, de la « Journée zéro discrimination ».

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse