Lutte contre le Sida: L’Onusida et partenaires célèbrent ce 1er mars la quatrième Journée Zéro discrimination

par -
0 323
Le Directeur-Pays de l’ONUSIDA, Marc Saba, à votre gauche, à droite de l’honorable M. Mamba (Ph. Prince)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Programme commun des Nations unies contre le vih/sida (ONUSIDA)  et ses partenaires célébrèrent le mercredi, 1 mars prochain, la quatrième Journée « Zéro discrimination », autour d’un thème plus interpellateur « Faites du bruit pour zéro discrimination ».

L’ONUSIDA estime, une fois encore, que c’est une occasion pour tout le monde de célébrer la diversité, la tolérance et l’inclusion. « C’est l’occasion de s’unir contre la discrimination  et de célébrer le droit de chacun de vivre une vie pleine, avec dignité. S’engager contre la discrimination n’est pas chose facile mais aucune action ne doit être minimisé .C’est pourquoi, l’ONUSIDA encourage chacun à  faire du bruit pour zéro discrimination en vue de transformer notre monde en un endroit plus juste et équitable »,  indique un communiqué de l’ONUSIDA, publié ce matin, soulignant que la discrimination affecte durablement l’individu et la société quelle que soit sa forme, physique, morale, verbale ou psychologique.

Aussi renseigne la source, l’enquête Index de Stigmatisation et de Discrimination des Personnes vivant avec le VIH de Novembre 2012 démontre qu’en République Démocratique du Congo, les manifestations de la discrimination les plus fréquentes sont le refus d’un emploi ou d’opportunité de travail à cause du statut sérologique , l’obligation de se soumettre à une procédure médicale dont le test VIH avant l’embauche, le refus de prodiguer des soins de santé et surtout des soins dentaires à cause du statut sérologique, le renvoi, la suspension et l’interdiction d’accès à une institution d’enseignement à cause du statut sérologique de l’enfant ou de ses parents, etc…

En plus du statut sérologique, l’orientation sexuelle, le sexe, le milieu d’origine sont souvent des facteurs qui favorisent la discrimination. Selon ce Rapport, « la stigmatisation et la discrimination associée à l’infection à VIH ont largement aggravé les répercussions négatives de l’épidémie. La stigmatisation peut conduire à la discrimination et à d’autres violations des droits de l’Homme, ce qui affecte fondamentalement le bien-être des personnes vivant avec le VIH ».

L’ONUSIDA s’engage, aux côtés du Gouvernement, de la Société civile, des autres Agences des Nations Unies et de tous les acteurs nationaux et internationaux à identifier  les facteurs qui conduisent à la discrimination afin d’ établir les conditions et les recommandations nécessaires à mettre en œuvre pour fournir un environnement propice où  chacun de nous peut  bénéficier de tous les services dont il a besoin sans tenir compte de son âge, son statut, sa race, sa religion, sa profession ou son sexe.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse