Lutte contre le sida: Kinshasa a abrité le conseil des ministres de la Santé de la Glia

par -
0 696
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a abrité pendant deux jours, le conseil des ministres de la Santé de l’Initiative des pays des Grands lacs de lutte contre le sida (Glia), avec l’appui du Programme commun des Nations unies de lutte contre le sida (Onusida).

S’exprimant à cet effet, le ministre congolais de la Santé publique, le Docteur Felix Kabange, président en exercice de la Glia, a plaidé pour l’autonomisation de cette structure, prise en charge financièrement par la Banque mondiale. Pour son président, il est donc temps, et tout est indiqué, au cours de cette session ordinaire, de dire ce que sera la Glia de demain : « De dire si notre volonté mutuelle initiale de lutte contre le vih/ sida continuera à être matérialisée dans cette initiative louable qui connait à ce jour, reconnaissons-le, de réelles difficultés existentielles », a plaidé le Docteur Felix Kabange, avant de procéder à l’ouverture à la session ordinaire de ces assises.

Tenant compte du contexte épidémiologique du Vih/Sida et des exigences des partenaires, la Rdc a appelé l’assistance à envisager le futur de cette initiative sous un angle plus intégrateur. C’est-à-dire, a explicité le ministre, sous un angle où la réponse au vih serait combinée à celle d’autres maladies affectant la région et pour lesquelles seule une approche régionale permet de multiplier sensiblement les chances de succès.

« Ces assises loin d’être anodines, constituent une sérieuse occasion pour chacun de nos pays de se regarder en face et de dire clairement ce que nous voulons pour ladite Glia, ce que nous voulons pour le bien-être de nos populations souvent meurtries par de multiples fléaux », a renchérie le président en exercice de la Glia, le Docteur Felix Kabange.

Se réjouissant de cette rencontre, le directeur-pays du bureau de l’Onusida en Rdc, le Sakho a fait savoir que la Glia est le premier projet sous régional en Afrique de l’est et centrale à s’intéresser essentiellement au Vih/sida, aux populations mobiles dans la région et à la coopération entre les Etats membres. Et donc pour lui, la démarche de la Glia est pleinement compatible avec les politiques et les programmes nationaux, et sera étroitement liée aux structures nationales de lutte contre le sida dans chaque pays, et avec les orientations dominantes des pouvoirs publics, des agences du Système des Nations unies, de l’Onusida et d’autres bailleurs de fonds. « Le projet est conçu pour renforcer les cadres institutionnels de réponse au Vih, mais aussi pour renforcer la confiance entre différents acteurs inter pays : les partenariats entre les différents gouvernements, les communautés, les Ong, le secteur privé et la communauté internationale », a indiqué ce haut fonctionnaire des Nations unies, avant d’interpeller l’assistance, constituée des ministres et des corps diplomatiques, représentants leur pays, membre de la Glia, en ces termes : « Si le projet est couronné de succès avec viabilité et pérennité, le futur de cette initiative devrait être assuré avant tout sur le plan institutionnel et avoir un engagement solide ».

Et pour ça, l’Onusida, qui s’est toujours montré un partenaire solide de l’initiative, entend, a affirmé son directeur pays, continuer à prendre une part active au projet Glia.

La Glia a pour mission de contribuer à la réduction de l’infection du Vih/sida et d’alléger l’impact socio-économique de l’épidémie dans la région des Grands à travers le développement d’une collaboration région et la mise en place d’intervention qui ajoutent une plus-value aux efforts de chacun des six pays qui la composent. Parmi ces pays, on compte, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, le Kenya, le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda.

Après la Rdc, c’est le Kenya, qui aura la lourde tâche de présider aux destinées de cette organisation pendant l’exercice à venir.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse