Lutte contre le Paludisme en Rdc

par -
0 547
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Plusieurs experts réfléchissent sur la promotion d’un cadre d’échanges  autour de la recherche

Plusieurs experts œuvrant dans la lutte contre le paludisme en République démocratique du Congo réfléchissent à Kinshasa sur le thème : « Promouvoir un cadre d’échanges autour de la recherche sur le paludisme en RDC ». Ce, en marge de la journée mondiale de lutte contre cette maladie, qui est plus de victime parmi les enfants.

Le Directeur Komba Djeko, représentant le ministre de la Santé, le Docteur Félix Kabange, à ces assises de deux jours, a procédé à l’ouverture de ces journées scientifiques mercredi et jeudi, marqué d’une détermination sans pareil par le Programme nationale de lutte contre le Paludisme  (Pnlp) et ses partenaires à éradiquer la  malaria. D’où, il faut l’implication de tout le monde, à tout les niveaux et redynamiser la recherche qui est l’un des piliers de soutien aux axes stratégiques de base de la lutte que sont la prise en charge des cas, la prévention et la surveillance.

Dix exposés ont été présentés au cours de la journée de mercredi, notamment  les 3 piliers de la lutte contre le paludisme par  Dr Basimike Mulenda de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le premier pilier,  a-t-il expliqué, consiste à garantir l’accès universel à la prévention, au diagnostic et au traitement du paludisme. Le deuxième pilier porte sur l’accélération des efforts vers l’élimination et  l’obtention du statut « exempt du paludisme », tandis que le troisième pilier a trait à la surveillance du paludisme une intervention de base.

L’exposé sur « une cartographie de risque du paludisme à Kinshasa » du Dr Henri Ntuku  relatif à une étude menée auprès des enfants de 6 à 59 mois en 2009 pendant la saison sèche et en 2011 pendant la saison de pluie dans 32 zones de santé sur les 35 que compte Kinshasa, donne  la prévalence moyenne du paludisme  de 6,4%  en 2009 et de 17% en 2011.

L’étude  a été menée par l’Ecole de santé publique de l’université de Kinshasa avec l’appui de l’Institut de santé publique de Suisse, a-t- on rappelé. Par ailleurs, le directeur exécutif d’ASF/PSI en RDC, M. Nestor Ankiba a indiqué que la composante « Projet d’appui à la lutte contre le paludisme » mise en œuvre par le partenaire Swiss TPH a pour objectif de renforcer les capacités du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) en gestion. Ces travaux  ont bénéficié de l’appui de l’Association de Santé de Familiale (Asf/Psi) et l’institut de Santé publique de Suisse (Swiss TPH).

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse