Lutte contre la rougeole: Une campagne de vaccination lancée hier à Manono

par -
0 477
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le cadre de la lutte contre la rougeole, l’ONG internationale Médecins sans frontières (MSF), en partenariat avec le Bureau de la zone de santé de Manono a lancé, hier, une campagne de vaccination dans 27 aires de santé du territoire de Manono, a publié.

Le site okapi.net qui a livré l’information, a précisé que la campagne s’étendra sur trois semaines. Cela est l’occasion pour les autorités locales de sensibiliser à population sur l’importance de la vaccination, en vue d’enrayer l’épidémie. La source ajoute que depuis janvier 2015, quelque 30 000 cas de rougeole ont été enregistrés dans l’ex-Katanga, dont plus de 400 décès. En plus de procéder à cette campagne de vaccination, MSF soigne les cas graves de rougeole dans une tente érigée dans la concession de l’hôpital général de Manono.

La rougeole est une maladie virale grave et extrêmement contagieuse. Il ressort d’une étude qu’en 1980, avant que la vaccination ne se généralise, l’on estimait à 2,6 millions par an le nombre de décès dus à cette maladie.

Le virus rougeoleux se transmet habituellement par contact direct ou par l’air, infectant les muqueuses puis se propageant dans tout l’organisme.

L’intensification des activités de vaccination a permis de faire baisser considérablement le nombre de décès dû à la rougeole. Entre 2000 et 2013, l’on estime que la vaccination anti-rougeoleuse a évité 15,6 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique, selon une enquête.

Le premier signe d’infection est en général une forte fièvre qui apparaît environ 10 à 12 jours après l’exposition au virus et persiste 4 à 7 jours.

Personnes exposées

Les jeunes enfants non vaccinés sont les plus exposés au risque de rougeole et de complications éventuellement mortelles. Les femmes enceintes qui ne sont pas vaccinées courent également un risque. Toutes les personnes qui ne sont pas immunisées (qui n’ont jamais été vaccinées ou qui n’ont jamais contracté la maladie) sont susceptibles d’être infectées.

La rougeole reste fréquente dans beaucoup de pays en développement, notamment dans certaines régions d’Afrique et d’Asie. Plus de 20 millions de personnes en souffrent chaque année. L’immense majorité (plus de 95%) des décès par rougeole survient dans des pays où le revenu par habitant est faible et l’infrastructure sanitaire fragile.

Les flambées de rougeole peuvent être particulièrement mortelles dans les pays qui traversent ou qui viennent de connaître une situation de catastrophe naturelle ou de conflit. Le virus de la rougeole, extrêmement contagieux, se propage lorsque les malades toussent ou éternuent, par le contact rapproché entre personnes ou par le contact direct avec des sécrétions nasales ou laryngées.

Le virus reste actif et contagieux dans l’air ou sur les surfaces contaminées pendant 2 heures. Les porteurs du virus peuvent le transmettre pendant les 4 jours qui précèdent l’apparition de l’éruption cutanée et les 4 jours qui suivent.

Les flambées de rougeole peuvent entraîner des épidémies susceptibles de provoquer de nombreux décès, notamment parmi les jeunes enfants malnutris. Dans les pays où la rougeole a été en grande partie éliminée, les cas importés restent une source importante d’infection.

 Parmi les complications les plus graves, l’on observe des cas de cécité, des encéphalites (qui peuvent s’accompagner d’œdèmes cérébraux), des diarrhées sévères (susceptibles d’entraîner une déshydratation), des infections auriculaires et des infections respiratoires graves comme la pneumonie.

La rougeole reste l’une des causes importantes de décès du jeune enfant, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace. C’est pourquoi il est très nécessaire de se faire vacciner, pour éviter d’en souffrir.

 

(Clémence Kilondo)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse