Lutte contre la pauvreté rurale en Rdc: Moïse Tshibangu appelle au regroupement des Asbl en sociétés anonymes

par -
0 660
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un entretien accordé au Journal L’Avenir, M. Moïse Tshibangu, président de la société Coopérative d’épargne et de crédit pour le développement de Bashikas et Autorité morale de la Coopec-Cdb, invite toutes les associations sans but lucratif recensées dans le Grand Kasaï à se regrouper en Société anonymes pour lutter contre la pauvreté rurale sous toutes ses formes. Ceci, parce qu’il a constaté que depuis l’indépendance du pays jusqu’à nos jours, les élites congolaises n’ont pas encore défini un modèle économique susceptible de donner du bonheur à un grand nombre de la population et surtout en milieu rural. Tous les bienfaits de la civilisation occidentale sont concentrés dans les agglomérations urbaines et dans quelques centres extra-coutumiers.

En effet, selon les statistiques du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), 20% seulement de la population congolaise vivent en milieu urbain. Cette population a tendance à augmenter chaque année avec l’exode massif de jeunes qui quittent leurs villages vers la ville à la recherche du mieux-être. En plus, M. Tshibangu constate que depuis que les blancs sont partis, les politiciens congolais se sont montrés égoïstes et jouisseurs sans projet d’avenir ni pour le monde rural d’où ils sont issus, ni pour leurs propres progénitures. AU lieu d’investir dans des projets ruraux, ils logent leur argent dans des banques étrangères ou achètent des villas à l’étranger pendant que leurs villages d’origine n’ont aucun bâtiment en matériaux durables.

« Les intellectuels congolais devraient rougir de honte en allant vivre en Europe fouillant la pauvreté. C’est un aveu d’impuissance pour une élite qui n’a pas été capable de produire un modèle de développement qui donne du bonheur à la population », dit-il, avant d’ajouter qu’une élite dirigeante qui n’a pas non plus été capable de reproduire même le modèle colonial en matière de desserte agricole, les terres sont vierges, l’eau des rivières pour irriguer, l’électricité peut y être produite, etc. Pour lui, il n’y a pas de solution miracle à cette situation sinon l’initiative privée à partir des acteurs locaux en milieu rural pour occuper un grand nombre de jeunes en quête d’occupation. L’Etat ne saurait résorber le chômage de masse sans compter sur le secteur privé.

Parlant du fonctionnement de la famille Bashikas, le président Moise Tshibangu qui s’est investi dans la lutte contre la pauvreté de sa communauté, a voulu s’inspirer des autres organisations familiales dans le monde, qui ont donné naissance aux sociétés anonymes. Il pense que sept Asbl mises ensemble peuvent donner naissance à une société par action à responsabilité limitée (Sarl). C’est dans cet objectif qu’il projette incessamment la création d’une Association des associations pour le développement du Grand Kasaï.

Le Niger, un exemple à suivre

Prenant l’exemple du Niger, ce Congolais constate par exemple que dans le cadre du développement dans ce pays, les femmes paysannes se sont regroupées en coopératives agricoles qui reçoivent du crédit-warranté auprès des banques. Leurs productions de légumes ou de fruits sont prises en charge par les banques qui ouvrent des comptes pour ces femmes. Après écoulement de la production vivrière, les banques récupèrent leurs crédits en créditant les comptes des coopératives pour la solde. Et lorsque vous existez comme une personne morale, vous pouvez avoir accès au crédit bancaire et réaliser vos objectifs.

Terminons par dire que la COOPEC-CDB prévoit également la création de plusieurs agences dans le district de la Lulua et dans la ville de Kananga pour cette année. En 2017, d’autres agences pourraient être ouvertes à Tshimbulu, Kazumba et en 2018 dans le district du Kasaï à Kamonia (Tshikapa) et à Demba, puis en 2019 à Dimbelenge.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse