Lutte contre la Maladie de goutte: Une campagne lancée dans le Kongo Central

par -
0 1876
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Programme Nationale de Nutrition (PRONANUT), s’est engagé dans la sensibilisation de la population pour  la promotion du régime anti goutte dans la province du Congo Centrale. Cette information publiée à l’agence Congolaise de Presse ACP, a été indiquée le mardi 3 septembre, par Mme Mamie Kisintoro, chargé de communication de cette structure étatique.

D’après  elle, la goutte est maladie chronique qui résulte d’une accumulation à un excès d’acide urique dans le corps, qui touche une ou plusieurs articulations dont celle des orteils, chevilles, poignet, genoux et autres… Cette maladie est relativement très peu fréquente chez les femmes et nécessitent un traitement spécifique mais aussi un régime anti goutte pour éviter une crise particulièrement douloureuse.

La maladie de la goutte beaucoup est ignorée par plusieurs personnes. L’alimentation est impliquée dans la maladie de la goutte, dont ceux déconseillés pour ceux qui sont déjà atteintes de la goutte. La chargée de communication cite les viandes grasses comme les abats, le porc, l’agneau et les gibiers. Et aussi les charcuteries issus de la chair autres que celles de la dinde et du poulet, l’anchois, la sardine, le hareng, les fruits de mer, la pomme, la datte, la figue, le raisin sec, l’ananas, la goyave, la mangue, l’orange, le poivre, la crème e le fromage.

Symptômes

La crise de goutte se manifeste par une arthrite localisée, dont le plus souvent, c’est l’articulation métacarpo-phalangienne du gros orteil qui est concernée. Elle  poignet, les cristaux impliqués sont des cristaux de pyrophosphaye de calcium qui signent une chondrocalcinose plutôt qu’une goutte. Atteint principalement le genou ou l’articulation touchée devient rouge vif, chaude et enflée, extrêmement sensible au contact avec des pics de douleurs dans la nuit. Parmi d’autre symptôme, il y a la fièvre, maux de tête et un malaise du type grippe. La goutte est une infection douloureuse due à un excès dans l’organisme d’acide urique. Cet excès provoque un dépôt d’acide urique au niveau des articulations, ce qui est responsable des douleurs.

Cause

Selon les expert, les causes exactes de la goute restent  inconnue. Mais toute fois, une composante génétique est probable du fait de la fréquence des formes familiales et de la prévalence chez les sujets de sexe masculin, mais les facteurs alimentations jouent un rôle non négligeable dans sa survenue. Surpoids, consommation régulière d’alcool, alimentation riche en purines, tels que cités plus haut.

Complication

Lorsque la cause de la goutte n’est pas traitée, la maladie devient chronique. Les  dépôts de cristaux d’urate deviennent de plus en plus nombreux. C’est alors que l’on peut constater la présence de tophus.

Cependant, les cristaux se déposent aussi au niveau des articulations, ce qui provoque une destruction du cartilage et des os avec des douleurs à chaque mouvement, et surtout au niveau du rein, ou ils sont responsables d’une évolution vers l’insuffisance rénale, qui fait toute la gravité de la maladie. L’acide urique peut également précipiter dans l’urine, sous la forme de calculs (lithiase urinaire), qui bloque les voies urinaires et y déclenchent des spasmes très douloureux.

Crise de goutte

Selon les études, la crise de la maladie de la goutte se présente par une douleur soudaine et vivre et par gonflement d’une articulation. Elle n’atteint en générale qu’une articulation par crise et d’abord les orteils, en particuliers la base du gros orteil, avec l’articulation métatarso-phalangienne. On parle de « podagre, ce qui signifie pris par le pied dans un piège », soulignant pour les anciens l’intensité de la douleur mais aussi parfois les cheville ; les talons, les genoux et, beaucoup plus tardivement les articulations des doigts et les poignets cette douleur qui se déclenche souvent la nuit, est inséminant et empêche tout contact avec l’articulation, même avec le drap du lit.

Le pic d’intensité douloureuse est atteint en moins d’une journée et la crise se resoud spontanément en une à deux semaines sans traitement, elles se répètent avec des intervalles libre de plus en plus courts.

Certes, il faudra  consommer avec modération deux à trois fois par semaine le saumon, la truite, les haricots blancs, la truite, les haricots blancs, les poids chiches, les poids secs, l’épinard, le chou-fleur, le champignon, le poireau, la tomate, les fruits secs, le fromage blanc et les arachides. C’est ce qu’a conseillé Mme. Mamie Kisintoro, chargé de communication de Pronanut.

 

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse