L’UNESCO célèbre la première Journée internationale de l’accès universel à l’information

par -
0 516
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Désormais, le 28 septembre de chaque année, le monde célèbre la Journée internationale de l’accès universel à l’information. Et pour la toute première fois, l’UNESCO l’a célébrée hier mercredi. A l’occasion, la directrice générale de cette organisation des Nations Unies pour la science et l’éducation, Mme Irina Bokova s’est adressée à l’humanité.

Elle a de ce fait indiqué que le message de cette première Journée internationale de l’accès universel à l’information est que l’humanité repose sur le droit fondamental d’accès à l’information qui est indispensable à l’inclusion et au dialogue. « C’est un pilier de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance, et il est essentiel pour ouvrir de nouvelles voies vers le développement durable », a-t-elle souligné.

La directrice de l’Unesco a en outre signifié que l’accès à l’information est un moteur indispensable à la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030, à la promotion des droits de l’homme et de la dignité humaine, à l’élimination de la pauvreté, à l’édification de sociétés du savoir inclusives.

Elle soutient également qu’un accès égal et universel à l’information constitue un levier puissant du changement positif, élargissant les possibilités de vaincre les inégalités, d’atteindre les populations marginalisées, de créer et de partager les savoirs, de découvrir d’autres cultures et de consolider les fondements des institutions démocratiques.

« A l’ère de la mondialisation, ce droit doit être respecté en ligne et hors ligne ; la révolution numérique doit être une révolution du développement, fondée sur la force d’autonomisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, au service de l’inclusion et de l’innovation. Il faut pour cela éliminer toutes les entraves à l’accès, à la connectivité et aux compétences. C’est pourquoi, il importe d’adopter des lois solides sur la liberté d’information et de les appliquer efficacement », a expliqué Mme Irina Bokova dans son message à l’humanité.

Et de renchérir que : « Pour aller de l’avant, nous devons donner à tous, hommes et femmes, plus de moyens d’action, en les sensibilisant à leur droit d’accès à l’information, et développer leur maîtrise des médias et de l’information pour qu’ils puissent jouir de ce droit, au service du développement durable. Ces objectifs guident l’ensemble de l’action que l’Unesco mène pour aider les gouvernements et les sociétés et garantir que chaque femme et chaque homme jouisse pleinement, et sur un pied d’égalité, de son droit d’accès à l’information, essentiel à ses droits, sa dignité et son autonomie ».

Pour promouvoir l’accès universel à l’information

Le communiqué des Nations Unies en notre possession souligne que cette journée s’inscrit dans le cadre de l’agenda 2030 de développement et des Objectifs de développement durable (ODD), notamment la cible 16.10 : garantir l’accès public à l’information et protéger les libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et aux accords internationaux.

Le but de la célébration est de promouvoir l’accès universel à l’information. Il mettra notamment en avant le rôle considérable que joue l’information dans la réalisation des ODD que la Communauté internationale a elle-même fixés, signale une source onusienne.

Celle-ci rappelle que le droit universel d’accès à l’information est essentiel au fonctionnement démocratique des sociétés et au bien-être de chaque individu. La liberté d’information ou le droit à l’information fait partie intégrante du droit fondamental de la liberté d’expression.

Il s’agit d’un droit consacré à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1966, qui dispose que le droit fondamental à la liberté d’expression englobe la liberté de « chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

Partout dans le monde, affirme cette même source, les gens exigent de plus en plus, une plus grande participation civique dans les affaires publiques, et la recherche de la transparence. C’est dans ce contexte que le droit international ciblé vers une journée d’information est nécessaire comme un jour pour la promotion du droit à l’accès à l’information.

Le communiqué des Nations Unies rapporte que l’importance de cette journée en Afrique a également été officiellement reconnue par la Résolution 222 de la Commission africaine des droits humains et des droits des peuples lors de sa 50ème session ordinaire.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse