L’Unadef installe officiellement son bureau politique et coordinations interfédérales: 23 ans après sa création

par -
0 555
De gauche à droite, le S.G Lomata (Equateur), le SGA Maitre Kabeya Prince (Kasaï Orientale). Le Secrétaire national chargé de la formation idéologique Vilakanda Paulin (Kongo Central), Mme Suzy Badjoko, secrétaire nationale en charge de la trésorerie (la Grande province Orientale). Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A l’issue de la première convention élective tenue à Lubumbashi,  le 28 juillet 2016, dans le Haut Katanga, l’Unadef avait élu ses dirigeants devant conduire le Courant Rénovateur, longtemps resté dans la léthargie au regard de son caractère réduit à un bien privé et/ou familial au dépend de la base. C’est alors que la base a porté son choix sur Aggée Aje Matembo Toto, à l’issue d’une élection démocratique, en obtenant 99 voix sur les 133 votants.

Le weekend était riche en événements au sein de l’Union nationale des démocrates fédéralistes. Une journée historique marquée par une grande cérémonie d’installation officielle du Bureau politique et des Coordinations interfédérales du parti. Après la lecture du procès-verbal qui a sanctionné les élections du 27 juillet, le Président national élu, en remplacement de Charles Mwando Nsimba, a rappelé aux militantes et militants que l’Unadef est bel et bien membre de la Majorité présidentielle, du fait qu’il est également comptable durant le mandat de Joseph Kabila. Toutefois, en raison des ambitions démesurées de l’ancien président qui a unilatéralement conduit le parti dans l’opposition, ce qui constitue la violation flagrante des statuts du parti qui, du reste donne mandat à tout militant de dénoncer un comportement déviationniste. C’est ce qui a été fait avec la Révolution du 5 mai.

Après avoir présenté sa gratitude aux délégués de la MP, invité à la cérémonie, notamment Marcel Makolo Kotambola (PPRD) ; Guy India Omari (PPRD), Albert Diyoka (CCU)  et Docteur Sakatolo Omba (Unafec), tous ont félicité le courage et le dynamisme de Aggé Aje Matembo qui a relevé le parti longtemps pris en otage, par une crise qui l’a secoué en son sein par d’éternels insatisfaits de la vie politique. « Un opportuniste s’est décidé de manière unilatérale et non concertée de placer par sa volonté l’Unadef de la MP à l’opposition. Nous avons dit non ! Nous ne pouvons pas vivre pour trahir, nous devons privilégier les deux valeurs républicaines, à savoir la loyauté et la fidélité…deux valeurs incontournables, gage de la conscience républicaine.  Au nom du principe de redévabilité on ne peut échapper à la comptabilité finalité parce qu’au sein de la MP, nous avons signé un pacte citoyen avec notre peuple et nous ne pouvons pas abandonner le combat et nous soustraire parce que nous voulons faire l’opposition…l’opposition symbolise la classe politique des personnes rejetées par notre peuple. En un mot, on les appelle opposants », a-t-il harangué la foule, tout en insistant sur le fait que l’Unadef n’a pas la vocation de faire l’opposition éternellement, ni même une carrière. « Nous sommes de la Majorité, c’est-à-dire de l’équipe gagnante et nous allons demeurer à la Majorité présidentielle », a-t-il souligné. Le fait d’amener l’Unadef dans l’opposition par l’ancien président déchu constitue un motif valable de réformer ce parti longtemps resté assis, malgré les privilèges et/ou faveur immérités de la part de Joseph Kabila, en occupant tous les postes, en ce y compris l’informateur de l’actuel gouvernement, a relevé Marcel Makolo Kotambola. Ce, malgré ces trois députés nationaux en 2006 et 5 en 2011. Cette insatisfaction mérite son sort. Lequel sort est la malédiction d’un éternel insatisfait auprès du Président de la République qui lui a tout donné. Au demeurant, il est clair aujourd’hui que le Président du G7 Charles Mwando Nsimba et son groupe sont effectivement les acquéreurs de l’Udps. Un comportement qui justifie sa déchéance. Par ailleurs, il est même interdit d’utiliser les emblèmes et autres patrimoines de l’Unadef, c’est dont il s’expose à la justice, a relevé le Président national du parti, Aggée Aje Matembo.

Installation des structures du parti

Une première pour ce parti de se  doter même des structures au sein des autres provinces de la République, alors que pendant 23 ans, le parti est resté enfermé dans le Tanganyika natal, l’ancien district du Katanga. « C’est pour cette raison que nous avons décidé à notre convention élective de Lubumbashi,  de mettre en place les organes nationaux ; les organes interfédéraux et les organes fédéraux pour permettre à l’Unadef d’atteindre ses objectifs tant que nous avons la responsabilité d’amener ce pays très loin. C’est pour cette raison aussi que nous avions convoqué cette Assemblée pour vous présenter les cadre qui vont maintenant diriger le parti, s’il faut l’amener loin, un parti resté improductif parce que  l’ancien président ne voyait que ses intérêts. Comme il était incapable et improductif, il était temps de le mettre à côté et de continuer la route », a-t-il souligné.  Avec le courage et le dynamisme de la jeunesse de son président Aggée Aje Matembo, l’Unadef est aujourd’hui présente dans le Grand Equateur, dans la Grande province Orientale, à Kinshasa et dans le Kongo Central, aussi bien que dans les Kasaï.

Pius Romain Rolland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse