L’un de rare spécialiste en médecine du sport: Le docteur Gaspard Matumikina, un éventail de connaissance !

par -
0 259
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il constitue à lui seul un éventail de connaissance pour l’intérêt de la médecine du sport. Passionné par la médecine sportive, le docteur Gaspard Matumikina est arrivé en Belgique avec un diplôme en médecine générale. Avec pour objectif, une spécialisation en médecine du sport. Il a été admis à l’Université Libre de Bruxelles. Une admission qu’il a orientée avant tout par une spécialisation en santé publique ; «orientation santé et développement à l’ULB ». « Mais avant de voyager j’avais des besoins. Et il me fallait un diplôme de santé publique… Mais à cette spécialisation, il fallait ajouter l’anglais et l’informatique pour être complet. Puisqu’en dépit de tout un médecin qui ne connait pas la santé publique, qui ne sait pas balbutier un peu d’anglais, ni le mangement de l’outil informatique… j’ai atteint ce premier objectif. Mais dans mon programme pour tout couronner,  je devais faire la médecine du sport. Puisqu’elle n’existe pas en République Démocratique du Congo. C’est une science où il n’y a pas des médecins du sport spécialistes, mais plutôt des médecins généralistes qui se greffent en suivant des athlètes », a affirmé le Docteur Pascal. 

En médecine du sport,  c’est plutôt l’avenir de l’athlète qui compte…

En effet, le travail abattu par les multiples médecins dans le domaine du sport est énormément louable. Puisqu’il serait tout naturellement impossible aux fédérations internationales des différents sports d’accepter les sportifs de la République Démocratique du Congo si cette apprentissage sur le tas pour s’adapter aux réalités et exigences internationales…

« Je suis d’accord avec cette adaptation. Puisque même quand il n’y avait pas des médecins, il y a eu des adaptations pour créer des enseignants à l’Université. C’est normal lorsqu’il y a un manque de trouver des solutions alternatives… », a dit le Docteur. Mais il ne s’agit pas de se faire accepter aux fédérations internationales seulement. Il s’agit plutôt de l’avenir des athlètes qui compte avant tout. Il y a donc l’importance des spécialistes formés en médecine du sport sorti véritablement des Universités.

Le Dr Gaspard a donc ajouté à toutes ses spécialités un capacitariat sur le problème de VIH en milieu sportif, une spécialisation en diabétologie, puisque la médecine du sport est une discipline dextrement exigent en matière de connaissance sur l’activité physique et sportive. C’est donc un éventail de connaissance qui peut profiter considérablement et sérieusement à la médecine du sport de la RDC.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse