Lu pour vous: Une BD vulgarise l’hygiène alimentaire

par -
0 843
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ce manuel en format A5 intitulé « Hygiène de nos aliments » présente un large avantage quant à sa distribution auprès de la masse.Un constat se dégage dans le secteur alimentaire en RD Congo. Les Congolais particulièrement les Kinois ne se soucient pas de l’hygiène alimentaire. Ils en ont fait même des slogans du genre « Congolais akufaka na microbe te » (ndlr : le Congolais ne meurt pas de microbes).

Les exemples sont légion, il suffit de faire un tour dans le marché central de Kinshasa où les aliments sont exposés à même le sol sur le trottoir dans la crasse (boue et ordures ménagères). Des installations de vidange de poubelles domestiques de l’hôtel de ville à quelques mètres des quartiers résidentiels.

Et dans certains étalages, les aliments font face au raid des mouches et autres odeurs fétides. Sur un front, le « Wenze ya bitula » à la tombée de la journée où sont étalés les vivres frais avariés par l’usure du temps à moindre frais.

Et sur un autre, il s’en suit des restaurants de fortune, les « malewa » où sont servis des menus exposés à ciel ouvert à la merci de la poussière et autres gaz carbonique. Des brochettes chauffées et réchauffées avec un goût plus ou moins aigre, c’est-à-dire ce qui a déjà entamé le processus de putréfaction. Sans compter des rivières qui traversent la ville avec des matières fécales dégageant des odeurs fétides.

C’est face à cette réalité congolaise et kinoise en particulier que le Canada et la RD Congo ont ménagé leur mouture pour un processus de sensibilisation à travers une bande dessinée consacré exclusivement à la vulgarisation sur l’hygiène alimentaire.

Ce partenariat tombe à point nommé face au degré élevé de la détérioration de l’hygiène alimentaire. Ce processus de sensibilisation doit être mené afin de contrer les menaces que courent la population en général en consommant des aliments non protégés par des normes d’hygiène alimentaire. Cette préoccupation ressort du domaine de la santé publique.

Une BD lanterne contre les pratiques impropres

Ce manuel en format A5 intitulé « Hygiène alimentaire de nos aliments » présente un large avantage quant à sa distribution auprès de la masse. Son auteur Dan Bomboko a recouru à un mode d’expression très simple en vue de sensibiliser toutes les couches sociales congolaises sur la nécessite de l’hygiène alimentaire.

Pour la petite histoire, la publication de cet ouvrage a intervenu quelques années après la tenue à Kinshasa en juin 2007 du symposium sur l’hygiène et l’insalubrité des aliments.

Pour le Docteur Maf Akier Assanta, Canadien d’origine congolaise, il a manifesté son intérêt pour de graves problèmes d’hygiène alimentaire en RD Congo. « Il faut mettre fin aux cas de décès causés par des microbes. Tout ce que nous consommons ici, nous ne savons pas ce que cela contient », a renchéri l’orateur.

L’auteur de cette BD, Dan Bomboko a bénéficié d’un stage de formation d’un mois au Québec au Canada sur l’hygiène et la conservation des aliments.

Ce compatriote a restitué au pays son expérience canadienne et son génie d’adapter ce processus de mise en garde de la population sur l’hygiène alimentaire au vécu quotidien du congolais. Il fait ressortir de cet ouvrage, les politiques et les mentalités.

 

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse