Lors d’un mandat d’amener à Matete: Un policier rate sa cible et tue son compagnon

par -
0 517
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un policier a tiré à bout portant sur son compagnon de service, et celui-ci touché à l’abdomen, a perdu la vie dans les minutes qui ont suivi. Il nous revient que cette scène horrible a eu lieu hier sur 3ème rue, dans la commune de Matete. Il était environ 15heures, lorsque les deux agents du Sous-commissariat 1ère rue Debonhomme ont débarqué dans une parcelle de la 3ème rue, avec mandat d’amener. Le concerné, un néo-trentenaire selon la source, a tenté une escapade. Pour l’en dissuader, le policier qui portait l’arme a bien voulu le braquer. Comble de malheur, une balle « espionne » était en place et n’attendait qu’une manœuvre sur la gâchette. Quelle n’a pas été la surprise du policier de se rendre compte qu’après détonation, le bout du fusil qui était en direction de son compagnon, a entrainé celui-ci au sol. La source rapporte que cette situation confuse aurait profité au fugitif, en même temps que des curieux se sont attroupés, criant à l’endroit du tueur : « eh abomi e, eh abomi e » (pour dire : eh, il a tué, il a tué ). Le corps de l’infortuné est resté plusieurs minutes étendu au sol, le temps que l’information parvienne aux oreilles du commandant du Sous-commissariat 1ère rue Debonhomme. Entre-temps, quelques braves dans la mêlée, ont empêché le tueur, lui-même meurtri par sa conscience, de se sauver.

Comme on le comprend, la question du déficit d’effectifs a été plus d’une fois évoquée dans les milieux de décision, parlant des bureaux de Police de proximité. Un témoin regrettant l’incident, a décrit la circonstance par une observation psychologique : « Lorsque deux policiers doivent descendre en un lieu ayant réputation de vente de stupéfiants pour y extraire un accusé, il est vrai que pour deux agents en un lieu de résistance pressentie, le recours à l’arme devient un élément psychologique moteur. D’où, entre frousse (légitime) en pareille circonstance et précipitation, le policier ayant perdu son sang- froid, a fini par abuser », a-t-il indiqué.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse