Lors d’un Citi Women Forum: Jean-Claude Masangu recommande aux étudiantes une vision propre à elles-mêmes

par -
0 692
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jean-Claude Masangu Mulongo, Gouverneur honoraire de la Banque centrale du Congo (BCC), lui qui compte 33 ans d’expérience dans le secteur bancaire, 17 dans le privé auprès de la Citibank dont 4 en tant que Directeur général et 16 ans dans le secteur public auprès de la BCC comme Gouverneur a été, mercredi dernier, l’invité de Citi Women Forum , organisateur d’une soirée qui a porté sur le thème de la motivation au profit des étudiantes de l’Université́ de Kinshasa, de l’Université́ Catholique au Congo, de l’Université́ Protestante au Congo et de l’Ecole Supérieure de Management de Kinshasa.

Grâce à sa longue expérience engrangée en tant que banquier dans les secteurs public et privé, le Gouverneur honoraire de la Banque centrale du Congo (BCC), Jean-Claude Masangu a été l’invité de marque de Citi Women Forum dirigé par la Directrice générale de la Citibank, Viviane Bakayoko. Devant les étudiants en Economie Publique, Economie Mathématiques, Economie Monétaire, Finances-Banques et Assurances, Sciences de Gestion, Gestion des Entreprises, Marketing, Innovation Alimentaire et enfin en Communication et les Relations Publiques, l’ex-Gouv’ qui s’est concentré, depuis un temps, dans la consultance internationale, s’est dit fier d’être en face d’une classe féminine montante dont la Rd Congo a grandement besoin. Pour lui, bien encadrée et motivée, ensemble avec les jeunes hommes, elle ne peut que relever les défis du développement humain et social, de la recherche de la prospérité́ ainsi que ceux de la réduction de la pauvreté́.

De la motivation

Pour parler de la motivation, le Gouverneur honoraire s’est posé plusieurs questions, notamment celles-ci : quelle est la motivation qui peut vous pousser à relever lesdits défis ? Où et comment faut-il chercher ou puiser cette motivation ? Et pour y parvenir, quels sont les facteurs-clés de succès ? La réponse à toutes ces questions a été trouvée dans sa propre expérience, soit ce qu’il a pu réaliser en la matière. Dans cette riche expérience, il a été marqué par la promotion de deux femmes. Voilà qui le pousse à dire que toutes ces promotions avaient pour base le mérite et la compétence, l’ardeur sans complaisance au travail et une discipline personnelle. « Aucune ne s’est faite sur base de beaux yeux. Ce sont là les premiers facteurs de succès », dit-il, avant d’ajouter qu’en plus des talents que le Très-Haut vous a donnés, vous avez étudié́ et détenez les outils de base pour réussir votre vie. Exploitez les en vous donnant à fond dans ce que vous entreprendrez et en travaillant intelligemment ! Ayez de l’assurance en vous-mêmes et affichez une ferme volonté́ et détermination d’aller de l’avant. N’ayez pas peur de l’échec. Et en cas d’échec, c’est des choses qui arrivent, persévérez et sachez rebondir toujours plus haut, en tirant des leçons. Et sachez qu’en toute ambition, seul le ciel est la limite !

Au-delà de ces quelques facteurs de succès, Masangu Mulongo a cité la nécessité d’avoir une vision propre à soi-même de ce que l’on veut vraiment devenir dans sa vie. Car selon lui, pour forger cette vision et la cristalliser, il faut avoir une personnalité́ comme modèle à suivre, ce qui est une excellente chose.

« Tout au long de votre jeunesse vous avez eu à vouloir être comme votre maman peut-être, votre sœur, amie, tantine ou l’une de vos voisines. Vous avez certainement été́ inspirée par une personne que vous admiriez. Et aujourd’hui, au fond de vous-mêmes, peut-être rêvez vous d’être comme telle artiste, sportif ou autre personnalité́ féminine du monde économique, académique ou des affaires, du monde bancaire ou de la politique pourquoi pas ? Choisissez parmi des femmes modèles, celle que vous admirez, qui vous inspire le mieux et ce, dans le domaine de votre choix. Puisez-y votre motivation, votre inspiration, votre détermination. Et, si en plus vous avez un mentor, un bon coach, un bon guide, appuyez-vous sur lui ! », conseille le consultant international, avant de citer quelques personnalités féminines afro- américaines qui, à ses yeux, peuvent servir de modèle s à la jeunesse. En Afrique, il s’agit de Dlamini-Zuma, présidente de l’Union Africaine, Winnie Mandela et Myriam Makeba. Elles sont toutes trois de l’Afrique du Sud. Marcia Machel du Mozambique deux fois première dame ou des femmes présidentes de leur pays comme Ellen Johnson-Sirleaf du Liberia. Catherine Samba Panza de la République centrafricaine et Joyce Banda du Malawi. Et enfin et pas des moindres, je peux citer Madame La Procureur auprès de la Cour Pénale Internationale Fatou Bensouda et la ministre des finances du Nigeria Ngozi Okonjo-Iweala. En dehors du continent africain, vous avez Winfrey Oprah et Michelle Obama, toutes deux citoyennes des Etats-Unis d’Amérique.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse