L’Ong ‘’Ndako ya biso’’ reçoit des microcrédits via Tigo cach

par -
0 633
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le souci de contribuer à la réunification des enfants de la rue avec leurs familles, TIGO Rdc continue, grâce à Tigo cash, de former et d’octroyer des microcrédits. 50 nouveaux bénéficiaires de l’Ong Ndako ya biso, située dans la commune de Makala à Kinshasa, viennent de bénéficier des enseignements, kits et cagnotte en rapport avec ce programme. C’était hier au siège de Tigo des mains de sa Directrice générale Mme Uche Ofodile.

Tigo Rdc a procédé, ce mercredi 18 novembre 2015, au lancement de la deuxième phase d’octroi des microcrédits par le biais de « Tigo cash » à 50 nouveaux bénéficiaires, majoritairement femmes, réunis au sein d’une l’Organisation non gouvernementale dénommée ‘’Ndako ya biso’’, littéralement ‘’Notre maison’’.

(Au milieu en blanc) La Directrice générale de Tigo Rd Congo, Mme Uche Ofodile très satisfaite en compagnie de quelques membres de ‘’Ndako ya biso’’/Ph. Badi

Au menu des activités du jour, une formation en faveur des bénéficiaires, suivi de mots de circonstances : celui de la DG, celui du responsable de Tigo cash ainsi que le mot du Représentant de l’Ong à l’honneur. Et pour boucler la boucle, des témoignages vantant Tigo cash.

Une phase après une autre

Mais il sied de prime abord de noter qu’au lancement de la première phase, le jeudi 2 juillet de l’année en cours, un premier groupe de 50 parents avait bénéficié de mêmes microcrédits ; ce qui leur permit de commencer un micro business et ainsi pourvoir aux besoins de leurs familles.

En clair, le crédit accordé par Tigo permet aux bénéficiaires de commencer des activités commerciales afin de les rendre capables de faire face aux exigences de leurs familles ; de quoi les rendre capables de sortir, tant soit peu, de la situation d’extrême pauvreté dans laquelle croupissent plusieurs millions des Congolais.

Par cet appui à l’ONG Ndako ya biso, TIGO Rdc se veut un partenaire incontesté en faveur du bien-être de la femme, mais aussi de toute la famille, accent particulier mis sur l’enfant.

A l’ère de la monétique, Tigo veut aussi initier la population congolaise à l’utilisation et aux bienfaits de la monnaie virtuelle. Telle est la raison principale de l’octroi de microcrédits à travers son service ‘’Tigo cash’’ accompagnés de séances de formation données de manière continue aux bénéficiaires.

Entreprise à l’écoute de l’évolution de l’économie mondiale, Tigo inscrit à l’ordre de ses actions la protection de l’enfant et la réduction de la pauvreté, a insinué la DG Uche, reconnaissant que cela est conforme aux Objectifs mondiaux du millénaire.

Coup d’œil sur cette Ong

En septembre 2013, la paroisse Sainte Christine, au Rond-point Ngaba, commune de Makala est confiée à la Communauté Chemin Neuf. Alors qu’elle commence les travaux de réhabilitation du collège, la Communauté est frappée par la situation de nombreux enfants squattant les ruines de l’école, livrés à eux-mêmes et à la violence. Après un temps d’approche, de la réalité de ces enfants et la réalisation de différentes enquêtes auprès des ONG, la communauté ouvre son premier centre d’accueil en décembre 2004. Elle a pour objectif ‘’la réconciliation de l’enfant avec lui-même, sa famille, son environnement,… en vue d’une réinsertion sociale et familiale.

Mais avec les microcrédits via Tigo cash, Ndako ya biso ‘’apprends à pêcher aux parents que de leur donner du poisson’’. Les heureux bénéficiaires reçoivent de l’argent pour le petit commerce, l’épargne,… et arrivent à rembourser sans intérêt dans les trois mois. Toutefois, on peut solliciter autant de fois ce crédit : « Nous irons le plus loin possible avec ce projet en faveur des enfants tant que viendront les femmes… », a dit Mme la DG Uche Ufodile, reconnaissant à la question d’un journaliste qu’il s’agit d’un risque qui vaut la peine d’être pris en cette période où la météo financière est au rouge.

A la fin de cette matinée riche en enseignements, les bénéficiaires ont exprimé leur satisfecit. En guise de couronnement, c’étaient des téléphones, T-shirts estampillés aux couleurs de la marque ainsi que des parasols qui leur ont été offerts.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse