L’Ong ESSF révèle d’énormes défis environnementaux de la Rdc

par -
0 468
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Célébrant les Journées de l’environnement et des océans

L’Ong ESSF révèle d’énormes défis environnementaux de la Rdc

L’environnement en Rdc connait d’énormes difficultés dans tous ses compartiments, estime l’Ong Environnement sain sans frontière (ESSF). Ce, à l’occasion d’une double célébration qu’elle a organisée en début de la semaine en cours. Notamment, des Journées mondiales de l’Environnement et des Océans, célébrées respectivement le 05 et le 08 juin de chaque année.

L’Ong Environnement sain sans frontière (ESSF) fait remarquer pour sa part que la gestion environnementale pose énormément de problèmes en République démocratique du Congo. Et, le leadership dans ce domaine n’arrive pas à emballer la majorité de Congolais « qui vit dans une ignorance écologique totale ». Laquelle ignorance se remarque à tous les niveaux de la société, commençant par les décideurs jusqu’au dernier citoyen, indique cette Ong de protection de la nature.

« L’objet principal pour une gestion durable de l’Environnement est l’homme. Tout est fait et planifié pour que ce dernier soit dans environnement sain qui lui fourni des services et biens continuellement, sans oublier ses générations futures. Pour y arriver, on doit apprendre à celui-ci les principes de bon sens et du savoir-vivre ensemble, sans lesquels la vie humaine perd sa raison d’être et aboutit aux phénomènes que nous dénonçons tout les jours, qu’on peut résumer en pollution ou nuisance sociale », explique M. Alain Botoko, le président exécutif de l’Ong ESSF dans sa réflexion rendue à la presse.

Dans les lignes qui suivent, quelques points saillants de cette réflexion :

De l’environnement physique des parcs et autres aires protégées de la Rdc

La Rdc a cinq aires protégés totalisant 6.850.000 d’hectares (où les braconniers et autres éléments armées côtoient sans répits, avec toutes les conséquences) qui sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, avec ses forêts qui couvrent 154 millions d’hectares, soit plus de 60% de toutes les forêts du Bassin du Congo et 12,5% des forêts tropicales, dans lesquelles se trouvent plus de 11.000 espèces des plantes recensées dont 3200 environ ne se retrouve nulle part ailleurs à travers le monde.

Les domaines des chasses, les espaces vertes, les savanes, n’échappent pas à la crise environnementale que connait la Rdc, pourtant, ses forêts jouent un rôle capital, dans la respiration du monde secoué par les effets du changement climatique, car celles-ci séquestrent 202 tonnes de CO2 par hectare alors que la moyenne mondiale est autour de 162 tonnes de CO2 par hectare. La biodiversité dans ses écosystèmes, connait une destruction inquiétante, pourtant toute l’humanité a ses les yeux rivés sur la Rdc.

Car, sera-t-elle la terre des refugiés climatiques dans les décennies à venir. D’où, il faut être bien armée en législation, en services de sécurité (qui doivent surveiller avec les moyens modernes les frontières), avec administration qui s’adapte aux réalités actuelles du monde et celles liées au dérèglement climatique.

L’occupation spéciale est elle règlementée et si elle l’était, pourquoi les terrains accidentés et marécageux sont-ils occupés illégalement en provocant des milliers de têtes d’érosions qui ne cessent de décimer la biodiversité en détruisant aussi les infrastructures, si on y prend garde l’Unikin ne sera plus accessible.

Que dire de l’espace côtier congolais ?

L’Ong ESSF, rappelle à l’opinion que la Rdc a environ 40 Km de côte. L’importance d’une côte n’est pas seulement fonction de son étendue mais plutôt de sa position et de ses ressources. Mais ces ressources sont en voie de disparition. L’Ong cite les Baleines (Balaenoptera physalus) et autres espèces comme les dauphins et les hippopotames (Hippopotamidae) qui étaient visibles il ya 50 ans dans la côte congolaise vers la ville de Moanda, ne montrent plus de signes de vie.

Les prélèvements à outrance des lamantins et tortues marins sont inquiétants dans le Parc à mangroves dans la province du Kongo central. La côte est trop polluée et demande une prise de conscience nationale pour sauver ce qu’on peut, car c’est la première entrée et sortie pour le désenclavement du pays et la Rdc a tout intérêt à mieux vendre son image.

M.Alain Botako évoque enfin une déclaration du Pape François : «Dieu peut nous pardonner si marchons contre sa loi, mais jamais la nature ne le fera ».

L’écosystème des villes a-t-il son vrai sens ?

Pourquoi il y a eu création des villes ? C’est juste pour répondre à un besoin lié à l’homme dès ses origines ; c’est l’éternité, une longue vie, celle qui est durable. C’est la raison pour la quelle en ville tout est pris au sérieux dans les moindres détails. La ville c’est le lieu d’aisance par excellence, c’est la vie dans un plaisir continuel. Tout est facilité dans la ville, le transport devait amener chaque habitat de la ville chez lui, devant sa porte, pas de nuisances sonores. En ville chacun ou chaque couple dort au moins dans une chambre de 5 sur 6m carré… Au regard de ce qui suit, aucune agglomération de la RDC ne mérite d’être appelé une ville la limite ont peut les appelées, les cités modernes qui côtoient les villages.dans son vrai sens, à

De l’environnement politique

L’environnement politique est trop déterminante pour les autres compartiments dans la marche d’une nation, car si il ne marche pas la gestion pour les restes sera chaotique et c’est la raison pour la quelle, ESSF, qui est l’ONG qui défends les droits de l’homme et son Environnement insiste de la dépollution de celui-ci, car ces sont les mêmes principes environnementaux reconnus universellement qu’il faut appliquer ici. N’oublions pas que les sciences environnementales sont les outils par excellences pour la démocratie ; car tout ce qui se fait dans l’environnement tourne pour le bonheur de l’homme ; surtout les pays qui ont choisi comme régime « démocratique » , comme la RDC; en réalité c’est l’unique régime qui rapproche l’humain à la créature et elle a des exigences qu’il ne faut pas s’en dérober.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse