L’occident s’indigne que la RDC n’ait pas ressemblé à la Libye

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est tout l’acharnement de déclarations sur déclarations de l’Occident qui s’indigne du fait que la République démocratique du Congo n’ait pas subi le sort de la Libye, partant des événements des 19 et 20 septembre dernier, c’est à dire son embrasement. Les moyens ont été mis à la disposition des deux Mouvements du front Ouest Filimbi, et du front Est Lucha pour parvenir à rééditer le même exploit que celui qui est advenu à la Jamahiriya libyenne.

Tout est parti du financement par les Etats-Unis; la France; la Belgique; la Grande Bretagne et voire même le Brésil aux deux mouvements cités ci-haut, dans la même optique comme la révolution qui a évincé Kadhafi. Laquelle insurrection a commencé par diaboliser le leader libyen ; puis droguer les jeunes gens de Benghazi, puis la violence a embrasé le pays, si bien qu’aujourd’hui, la Libye n’a plus d’identité.

La même méthode partait des événements des 19 et 20 septembre dans l’optique de faire subir à la République démocratique du Congo le même sort que la Libye. C’est le lieu de rappeler toute la conscience congolaise, que l’ennemi n’est pas le régime en place, ni la Constitution pour laquelle les pays occidentaux prennent fait et cause, mais plutôt parvenir à déstabiliser la République démocratique du Congo, parachuter tous leurs chômeurs en Afrique, se débarrasser des terroristes qu’ils ont fabriqués.

Les acteurs potentiels à cette déstabilisation sont bien connus. Ce sont ceux qui ne veulent pas épuiser leur séjour sur la terre qui envoient les enfants inconscients sur la rue, dans une sorte de manifestations alors que les leurs se la coulent douce en Europe et ailleurs. Les mêmes acteurs émanant de la Conférence nationale souveraine des années 90, dont le but ne consiste pas à concourir au pouvoir par la voie légale, c’est-à-dire les élections, mais à allumer le feu par la violence.

Jeunes congolais, l’ennemi n’est pas le régime en place, plutôt le Rassemblement qui joue le jeu de l’occident, après avoir encaissé des millions de dollars, pour arriver à cette fin.

Malheureusement pour l’occident, les moyens mis à la disposition du front ouest qui devrait être chapeauté par les jeunes de Filimbi ont été dilapidés, et le projet est tombé en désuétude. Pour justifier leur financement aux deux mouvements de la Lucha (Front Est) et de Filimbi (Front ouest), les bailleurs de fonds sont sortis de leur tanières par des déclarations médiatiques intempestives  condamnant le Gouvernement congolais; les officiers de la Police nationale congolaise et militaires d’avoir usé des forces disproportionnées pour disperser les manifestants. Dans un Etat moderne, le Gouvernement use des pouvoirs lui reconnus pour assurer l’ordre public. Et lors que les manifestants s’attaquent aux symboles du pouvoir, le mieux à faire c’est d’assurer la sécurité des biens publics.

De ce point de vue, l’Occident veut en découdre avec le régime en place pour justifier la non-tenue des élections dans le délai constitutionnel. Pourquoi l’Occident s’acharne-t-il sur un Etat souverain, alors que les pays de l’Union européenne ont leurs problèmes qui les gangrènent à l’instar du syndrome du breaksit ? La RDC qui fait partie de l’Afrique, se sentirait mieux si seulement si, l’Union africaine prenait fait et cause puisqu’il s’agit d’un pays africain.

Souffler  le chaud et le froid, telle est la politique de l’Occident. D’un côté, l’Occident invite tous les acteurs au dialogue; d’autre part, l’Occident finance l’opposition pour déstabiliser le pays. C’est du moins ce qui se remarque à travers leurs déclarations qui passent sous-silence la barbarie des manifestants du Rassemblement, dès lors que l’on sait que l’Occident roule pour un candidat du Rassemblement, à savoir Moïse Katumbi Chapwe, dont le relais se fait à travers l’UDPS.

Nos sources renseignent une fois de plus que ces blancs sont dans nos murs, invitent certains jeunes dans leurs ambassades dont le lieu d’embarquement est connu de certains congolais pour accomplir leur sale besogne. Seul le front commun des vrais congolais peut mettre fin aux visées occidentales de paralyser la RDC. Ces menaces sont à prendre au sérieux, puisque les entreprises aéronautiques occidentales ne disposent plus de minerais alors qu’elles les obtenaient via le Rwanda par la guerre concoctée dans l’Est du pays. Dès lors que la guerre est finie, c’est toute la hargne contre Joseph Kabila, celui-ci ayant mis fin à l’industrie du sang, la guerre.

L’UDPS comme une prostituée

Dans son habitude légendaire, le parti de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social joue à la politique du rendez-vous manqué. Après avoir signé l’accord avec la Majorité présidentielle peu avant de conditionner son rapprochement avec la famille politique du Chef de l’Etat. Des sources dignes de foi renseignent que la famille d’Etienne Tshisekedi aurait empoché beaucoup de billets de banque et que l’Accord même avait été signé entre l’UDPS et la MP pour la primature. Le document existe, mais l’UDPS a jugé mieux de jouer un sale tour, empochant une autre somme d’argent à Genval. Aujourd’hui, ce parti qui s’est écarté de la ligne idéologique en faveur de la ligne biologique de son président, a beaucoup fauté, au point de laisser beaucoup de Congolais pauvres, alors que le parti/ familial vit dans la bourgeoisie. C’est la méthode de cette famille de faire croire aux combattants et militants que c’est un parti pauvre. Qui peut justifier la somme d’argent que les signataires de l’Accord avec la MP ont empoché? Ont-ils dit à leur militant qu’ils ont perçu plusieurs millions de dollars de la MP? Ont-ils dit qu’ils ont signé un Accord avec la MP pour obtenir la primature et mettre de côté la Constitution?

Malheureusement, le petit peuple sans  clairvoyance  se fait rouler par ceux qui sont au point de quitter la terre des hommes à cause de leur poids de l’âge, exposant la jeunesse qui a de l’avenir, n’arrive toujours pas à discerner que cette jeunesse est leur marche-pied.

Aujourd’hui, toutes les indications attestent que les élections sont techniquement impossibles d’être organisées dans le délai de la Constitution de l’Europe, eh! De la RDC et que les faire de manière précipitée c’est ouvrir la Bible de contestation dont on connait l’attente de l’Occident lorsqu’il y a guerre. C’est déployer leur industrie de vente d’armes.

En somme, les incidents du 19 et 20 septembre n’avaient rien de spontané ni de populaire. La genèse remonte à l’île sénégalaise de Gorée, d’un groupe d’opposants devenu aujourd’hui G7 et Rassemblement, pour apprendre les stratégies de neutraliser les forces de l’ordre. L’étape de Genval en Belgique l’était pour les derniers réglages et vérifier si le conditionnement des jeunes en fonction des dates des 19 septembre et 19 décembre 2016 avait atteint le niveau de maturation criminelle suffisant pour passer à l’acte, l’objectif étant de créer le chaos jusqu’à l’éviction de Joseph Kabila du pouvoir quel qu’en soit le prix. Pousser les émeutiers professionnels, dont certains étaient porteurs d’armes de guerre, à détruire  des écoles, à violer de petites filles sur le chemin de l’école, à incendier des parquets, des engin de transport en commun et des sièges des partis politiques, à piller des commerces et à tuer des policiers, devrait en bonne justice, entrainer les responsables du Rassemblement à la Cour pénal international,  CPI.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse