Lizadeel: Soixante brevets remis aux participants du Forum national

par -
0 366
Le PCA Godé Kayembe (au centre) pose avec les participants (ph tiers)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Forum national de trois jours de la Ligue de la zone Afrique pour la défense des droits des enfants et élèves, LIZADEEL , au centre Thérésanium à Kintambo, s’est clôturé vendredi dernier, par la remise de brevets aux soixante (60) participants, (dont un extrait du discours suit) venus de toutes le provinces de la RD Congo. C’était sous la direction de son Président du Conseil d’Administration, PCA Godé Kayembe. Le directeur de cabinet de la Ministre de la Femme, Famille et Enfant, Polydore Mokubu a encouragé les ‘’brevetés’’ à mettre en application les acquis de ces assises. Ceci pour rappel, a porté sur le renforcement des capacités dans l’utilisation des outils de protection et de promotion de l’approche genre et la réduction des violences sexuelles basées sur le genre.

‘’L’organisation de ces assises va faire en sorte que le foyer social redevienne une réalité, après différentes allocutions…’’, s’est félicité le PCA. La psychologue Joëlle Mukania Sabwe a apprécié, à l’occasion, un programme adapté aux attentes des membres. ’’Au cours de ce forum national, nous avons pris connaissance  des outils qu’il faudra utiliser au niveau tant national qu’international, pour la prise en charge des femmes victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre : la Conventions sur les droits des enfants ; la Convention sur l’élimination de toutes formes de violences faites aux enfants ‘’, a-t-elle indiqué.

‘‘Nous sommes confrontés à plusieurs difficultés pour l’application et la mise en œuvre  des outils. Parce que tout le monde ne connait pas les prérequis de cette Convention. Il faut une vulgarisation de la Conventions sur les droits des enfants. Celle-ci est l’une des recommandations de ce forum’’, explique Me Lungala, délégué  du Kasaï central. Et d’ajouter : L’on doit mobiliser la Police, les avocats et les magistrats pour utiliser les outils, afin de lutter contre les violences sexuelles en provinces, où l’on est buté à des difficultés sur la prise en charge des victimes et la réparation. Les victimes et la population doivent connaître leurs droits, afin d’éviter d’éventuelles actions en justice, et arranger à l’amiable.

Approche genre : Quid de l’utilisation des outils de protection et de promotion

Nous voici arrivé au terme de notre forum national de renforcement des capacités des représentants provinciaux de la LlZADEEL, en utilisation des outils de protection et de promotion de l’approche genre et la réduction des violences sexuelles et celles basées sur le genre. Les questions de violences sexuelles et celles basées sur le genre défraient la chronique tant locale, nationale qu’internationale. Cela, en raison de leur ampleur dans un contexte de guerres successives qu’a connu la RD Congo ces deux dernières décennies. Si au niveau international, la question est érigée en crime contre l’humanité, au niveau national, le législateur congolais, pour bien réprimer les actes de violences sexuelles et celles basées sur le genre, s’est résolu de réviser le code pénal en votant deux lois sur les violences sexuelles en 2006. La loi portant protection de l’enfant a été également votée et tout récemment le nouveau code de famille venait d’être modifié et voté aussi, promulgué par le Chef de l’Etat. Au plan technique, le Ministère en charge du genre, Enfant et famille ainsi que celui de la justice en étroite collaboration avec les ONGI et ONGN travaillant sur la thématique ont mis en place des outils pour standardiser (harmoniser) le travail des intervenants sur terrain. Ce forum qui a été animé par les experts du Ministère en charge du genre, de la justice ainsi que ceux des Agences du système des Nations Unies, s’est assigné les objectifs suivants: 1.  Renforcer les capacités de 60 membres de la LlZADEEL sur l’approche genre et les stratégies nationales de réduction de violences et celles basées sur le genre, ainsi que les axes d’intervention de la LlZADEEL notamment: le plaidoyer, le monitoring et la prise en charge des personnes vulnérables ; 2.Mettre en place un nouveau système de fonctionnement de la LlZADEEL sur terrain en constituant un réseau d’échange quotidien d’information et de partage d’expérience de manière permanente; 3.Etablir un plan d’action et un système de partage d’information entre le siège, les coordinations provinciales et les bureaux de proximité des territoires et communes. Nous vous rassurons que ce forum influencera positivement notre système de gestion sur le plan administratif, financier et surtout technique. Ce qui fait que nous puissions nous faire l’obligation d’être très reconnaissants envers OSISA. Car  désormais, la LIZADEEL dans le fond du pays reflètera la même image que les bureaux de Kinshasa par son fonctionnement.

(RTM/cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse