L’infirmière Germaine Mbueleke estime : « L’autorisation maritale mettrait de nombreux couples en péril »

par -
0 830
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Le parlement congolais est en pleine discussion pour amender le code de la famille. Après l’avis de Geneviève Inagosi, alors ministre du Genre, Famille et Enfant, il se pourrait que l’autorisation maritale soit annulée. Cependant, jusque-là, on ne sait pas trop sur cette initiative, qui a assez trainé au niveau de la Chambre haute du parlement.

S’exprimant à cet effet, Mme Germaine Mbueleke infirmière au Centre Hospitalier Monkole a saisi l’occasion pour donner son point de vue sur cette question. Hier lors d’un entretien, elle a indiqué que la suppression de l’autorisation maritale pourrait exposer de nombreux foyers au danger.

Appréciez la dans ce jeu de question et réponses.

L’Avenir : Que pensez du fait que l’autorisation maritale soit annulée ?

Mme Germaine Mbueleke : Au jour d’aujourd’hui, la femme ne peut plus vivre en se contentant seulement de l’argent ou encore du travail de son mari vu la conjoncture du pays. D’où, il est important que la femme puisse aussi à son tour, apporter un plus au sein de son foyer. Donc pour moi, je pense que cette décision ne sera pas du tout bonne et cela ne facilitera pas la tâche aux couples. La femme a le droit de travailler puisse qu’elle passe aujourd’hui sur le banc de l’école. Mais nous oublions que lorsque nous sommes déjà mariés on ne peut plus prendre des décidions seules, sans l’avis de l’autre, du mari ou encore de votre partenaire. Pour une femme qui veut sauvegarder son mariage avant d’adhérer dans une entreprise ou d’assumer une certaine responsabilité, il faut que son mari lui accorde son feu vert.

L’A: Dans une situation ou les hommes n’ont pas d’emploi, ne pensez vous pas que la suppression de l’autorisation maritale pousserait les femmes a la désobéissance ?

Gm : Dans une situation pareille, tout est question de dialogue et de l’organisation entre les deux conjoints. Dans un couple ou le dialogue est permanent, je ne pense pas que la femme va désobéir à son mari simplement parce qu’il n’a pas autorisé à celle-ci à faire quoi que ce soit. S’il trouve bon que sa femme ne travaille pas tout en sachant qu’il n’a pas d’emploi, alors lui-même saura comment survivre.

L’Avenir : Dans un monde ou les hommes et les femmes passent tous à l’université, l’autorisation maritale a encore sa raison d’être ?

Gm : Lorsqu’une femme est déjà engagée à quelqu’un, elle a le devoir de concerter avec son époux dans de grandes décisions de la vie telle que : travailler, voyager, etc. L’autorisation maritale a sa raison d’être pour sauvegarder un couple et aussi éviter des mésententes aux foyers car quelque soit le niveau d’étude de la femme, elle reste toujours soumise à son mari malgré son statut.

L’Avenir : Nous sommes à la fin de notre entretien. Qu’est-ce que vous auriez souhaité dire pendant notre entretien que vous n’avez pas dit ?

Gm : Je ne suis pas contre la parité ou contre l’épanouissement de la femme, mais elle doit être responsable de ses actes et à agir avec sagesse. Je vous remercie.

(Ruth Minengo /Stagiaire Ifasic.)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse