L’incapacité de la Monusco

par -
0 664
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ampleur des menaces dépasse de façon spectaculaire les capacités de la Monusco, c’est en ces termes que l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en Rdc. Le nigérien Maman Sidikou a attiré l’attention de la communauté internationale face au risque d’un embrasement de la situation sécuritaire au pays. Et ce, au cas où l’accord résultant du dialogue organisé à la Cité de l’Union Africaine n’était pas inclusif.  Aussi un aveu d’impuissance pour la plus grande mission de maintien de la paix dans le monde, ou tout simplement une attitude alarmiste pour s’attirer certaines faveurs ? Rien n’empêche de dire que depuis un certain temps, la Communauté internationale s’est inscrite dans la logique de créer la psycho dans le chef de la population. N’a-t-on jamais déploré l’incapacité de la Monusco, parfois sa complicité dans ce qui se déroulait dans la partie Est de la RDC ? Aujourd’hui, le saint secret est dévoilé. L’impuissance de la Monusco à mettre terme aux incursions armées des armées étrangères sur le sol congolais.

L’avènement de Maman Sidikou en 2015, était considéré par les Congolais comme un ouf de soulagement, d’autant plus qu’il s’agit d’un Africain, sensé maîtriser la situation du pays et qui ne pouvait pas se livrer à la déformation de l’information, voire à la mauvaise interprétation des problèmes du Congo Démocratique à l’étranger. Malheureusement, il a rejoint le langage de Monsieur tout le monde.  Et du haut de la tribune de l’Onu, il a osé dire que la situation politique demeure extrêmement fragile en Rdc. Et d’ajouter que la RD Congo est entrée dans une période de risque extrême pour sa stabilité. Si cette tendance se poursuit, je crois qu’une violence à grande échelle est inévitable.

Le diplomate onusien oublie, entre-temps que les Etats-Unis d’Amérique, qui avaient décidé de l’évacuation de leurs ressortissants, ont été obligés de comprendre enfin la réalité : plus de peur que de mal et il n’y a pas péril en demeure.

C’est ce pas qu’aurait aussi emboité Maman Sidikou, qui connaît bien que devant l’intérêt supérieur de la Nation, les Congolais peuvent toujours s’entendre. Sinon, quelle est cette situation dont parle la Monusco, lorsqu’on sait que les 19 et 20 septembre derniers, il s’agissait non pas d’une marche pacifique, mais plutôt d’une opération de règlement de compte, de pillage et de vandalisme des propriétés privées et publiques, prémédités bien avant, sous la bénédiction des propos incendiaires des dirigeants occidentaux qui prennent fait et cause en faveur d’un camp, conte la République et le Gouvernement. Si c’est à cette situation qu’il se réfère, les Congolais ne pourront que se prendre en charge et les forces de sécurité et de défense sont pour ce faire en alerte. D’ailleurs, les congolais gardent en mémoire le testament de M’Zée Laurent Désiré Kabila. « Ne jamais trahir le  Congo ; le Congo est un, et indivisible ».

(Par Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse