Linafoot: Ayant surpris ses collègues, la Fecofa et l’opinion

par -
0 471
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Simon Kayoyo démissionne de la présidence de la Ligue nationale de football

  • Cependant, à la Fécofa, on regrette le vice de forme de cette démission

Le président de la Ligue nationale de football (Linafoot), M. Simon Kayoyo a démissionné de son poste depuis hier mardi. La nouvelle est tombée comme un couperet car l’intéressé a surpris superbement non seulement ses collègues du Comité de gestion mais aussi la hiérarchie qu’est la Fédération congolaise de football Association (Fecofa).

Selon des informations en notre possession, les membres du Comité de gestion avaient une réunion hier à la Fédération avec le Comité exécutif. Peu avant cette réunion, Simon Kayoyo aurait discrètement déposé au secrétariat général une lettre manuscrite faisant état de sa démission. C’est sur ces entrefaites que l’intéressé s’en est allé et n’a même pas assisté à la réunion de concertation avec la Fédération.

Une démission teintée de vice de forme

Dans les couloirs de la Fédération, on regrette que cette démission soit teintée d’un vice de forme très grave. Car, l’intéressé devait normalement déposer sa démission à l’entité, c’est-à-dire au Secrétariat national de la Ligue nationale de football au lieu de le faire à la Fédération. On croit savoir que cette démission ne serait pas acceptée par la Fédération tant qu’elle n’aura pas suivie la procédure normale.

Quelle est la motivation profonde de cette démission ?

Ceux qui ont lu la lettre disent qu’il aurait démissionné pour des raisons de convenance personnelle. Mais, cette formule consacrée cache souvent plusieurs vérités insondables. D’où, la porte est ouverte aux supputations les plus diverses et les plus fantaisistes.

Pour une certaine opinion, Simon Kayoyo serait désabusé voire déçu du fait que la hiérarchie l’aurait blâmé en publiant le calendrier des matches retour du play-off sans son aval ni celui du ministère de tutelle qui n’avait pas encore donné la dérogation de poursuivre le championnat au-delà de la date butoir.

Pour une autre opinion, la démission de Kayoyo serait téléguidée par le Tout Puissant Mazembe dont il est le représentant au Comité de gestion du fait que les Corbeaux ne seraient pas contents d’être deuxièmes au classement de la mi-saison. Pour cette opinion, le TP Mazembe tiendrait à pérenniser sa première place et pour cela le championnat devait absolument se poursuivre pour arriver à cette fin.

Pour d’autres encore, cette démission n’est rien d’autre qu’une fuite en avant du fait que la Linafoot a été incapable voire impuissante d’endiguer le phénomène de la violence à répétition dans les stades du pays alors que c’est un championnat d’élite qui est la voie obligée vers les compétitions africaines inter-clubs. Simon Kayoyo a voulu probablement sauver son honneur en rendant le tablier, même si la démission n’entre pas dans la culture et la mentalité des Congolais.

 

(Denis Lubindi et Fernand Mukaku Lalabi-Muke)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse