Ligue pour la Lecture de la Bible, 150 ans déjà

par -
0 503
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La célébration des 150 ans de la Ligue pour la lecture de la Bible, LLB a été placée sous le signe de la méditation. En RDC, cet événement a été marqué par un culte d’action de grâce, samedi, en l’église de la Communauté baptiste du fleuve Congo, CBFC, sise avenue Lukusa à la Gombe. Le Directeur général de la LLB/RDC, Révérend Lévi Ilunga a salué le temps parcouru, en mettant un accent sur l’accompagnement avéré de la Main puissante de Dieu. Car, a-t-il insisté, Dieu se manifeste toujours derrière sa Parole et la LLB, dans cet ordre d’idée, a l’avantage de placer au centre, la méditation journalière de la Parole de Dieu. En soulevant la question : « qu’est-ce qui reste à faire ? » le DG a exhorté les ligueurs à ouvrir chacun leur champ, en faisant d’autres ligueurs autour d’eux. C’est-à dire, comme le sel répand sa saveur dans la soupe, les ligueurs ont mission de donner aux autres le goût de la méditation biblique journalière. En effet, la LLB exhorte les membres à lire les versets bibliques et à méditer en se posant des questions. « Cette façon de méditer nous aide à comprendre la Bible dans sa globalité, et c’est ce qui fait de nous des chrétiens matures, capables de nous prendre en charge dans les difficultés », a-t-il souligné. La prédication du jour a été conduite par Mgr Idor Nyamuke (1er Vice-président de l’Eglise du Christ au Congo, ECC, au terme des élections organisée une semaine plus tôt). 

Les ligueurs pour la méditation journalière de la Parole de Dieu  

Deux chorales ont animé la journée : l’une de la CBFC et l’autre de la LLB. Le Rév. Loso Ngiama a procédé à la prière d’invocation. Le secrétaire Tshakambila du comité exécutif de la LLB a prononcé le mot de circonstance, retraçant en passant, l’historique de la LLB. Une vision d’un jeune homme anglais, nommé Josiah Spiers, alors un simple employé de bureau.  En 1867,  il a commencé comme un service missionnaire auprès des enfants, (de l’anglais : Children special service mission, CSSM). Cela a évolué au fil du temps, et a été nommé Ligue Pour la Lecture de la Bible. En effet, Josiah était convaincu que les enfants pouvaient avoir une relation vivante et dynamique avec Dieu. La première rencontre s’est tenue le 2 juin 1867, il y avait quinze (15) enfants. De  ce début modeste, la LLB s’est étendue  à une communauté de plus de 130 Ligues dans plus de 120 pays. Chacune ayant le même but de travailler avec les églises locales, pour faire connaître la Bible aux enfants, aux jeunes et aux familles. Il s’agit d’encourager chacun à rencontrer Dieu au travers de la lecture de la Bible et de la prière. La finalité est que chacun développe une foi personnelle en Jésus-Christ,  et parvienne à une maturité spirituelle…

La Rév. Kinkela a conduit la prière de confession et de plénitude du St Esprit. L’assistance a suivi avec intérêt les témoignages de trois pasteurs : les Rév. Luvingila, Badibanga et Emma Kimpiatu. Le premier a découvert la ligue au Kongo central, le deuxième au Katanga et la troisième, pasteure de la Communauté baptiste au Congo, CBCO/Lemba-Matete, au milieu de la décennie soixante-dix, à Kinshasa. Les trois ont convergé sur les bienfaits de la méditation biblique journalière, dans leurs parcours respectifs. Le DG de la LLB/RDC a rappelé que ce mouvement a gagné du terrain au Congo depuis mai 1960. Loin de voiler son optimisme, il s’est appuyé sur une évidence selon laquelle les ligueurs font de bons pasteurs. Car plus d’un témoignage ont démontré, à ce jour, que tel est devenu un pasteur équilibré et de renom du fait, non d’avoir suivi les enseignements théologiques, mais surtout de l’appartenance à la LLB.

Le Rd Pasteur Patrick Mpezo N’Seke est le directeur provincial de la LLB/Kinshasa. Témoignant à la presse, il a exhorté les jeunes à s’approprier la méditation biblique journalière. « Nos églises sont pleines de jeunes, mais des jeunes qui ne lisent pas la Parole de Dieu. C’est en se consacrant effectivement à la méditation biblique journalière que les jeunes  pourront allumer le flambeau de la responsabilité qu’ils sont appelés à assumer dans ce pays… », a-t-il dit.   

Mgr Idor Nyamuke : « les jeunes ne doivent pas perdre l’espoir » 

Prédicateur du jour, Mgr a puisé dans l’évangile de Matthieu 20, 29-34.  Il s’est appuyé sur le récit biblique de deux aveugles guéris par Jésus, en dépit de l’altercation de la foule. Il encourage les jeunes à s’approprier la méditation biblique journalière, c’est alors qu’ils vont découvrir et expérimenter la manifestation de la Main puissante de l’Eternel dans leurs vies. « Les jeunes ne doivent pas perdre l’espoir. Ils ont intérêt à se confier à Dieu en méditant chaque jour sa Parole. Les promesses de Dieu sont certaines. Dans la vie, il y a certes des moments de crise. Mais il n’y a aucune raison pour que cela offre quelque prétexte d’abattement. Car la victoire revient à Dieu ».

», a-t-il exhorté.  Enfin, l’orateur regrette que l’Eglise s’enlise dans l’émergence et la survivance des maux tels que la peur, la servitude à l’égard des traditions, le « culte » des grades et la grandiloquence de fonctions.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse