L’honorable Luc Mulimbalimba parlant de l’électrification à Uvira « Nous devenons politiciens pour améliorer la vie de nos populations »

par -
0 364
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un entretien avec la presse, le député national Luc Mulimbalimba, élu d’Uvira rend hommage au Président Joseph Kabila,  « d’avoir initié la révolution de la modernité qui me pousse à moderniser la cité de Luvungi en particulier, et le territoire d’Uvira en général, à travers des actions communautaires », a-t-il dit. Il remercie aussi M. Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de son parti, l’Alliance des forces démocratiques du Congo.    

 

L’Avenir : Vous avez plusieurs actions que vous menez dans votre fief. Dites-nous succinctement de quoi il s’agit.

Luc M.L : Je voudrais informer l’opinion nationale et internationale que je viens de terminer complètement le projet d’électrification communautaire de Luvungi que j’avais promis à la population du territoire d’Uvira en général et de la cité de Luvungi en particulier, pendant les élections de 2011. Je viens d’installer l’éclairage public dans la cité de Luvungi, territoire d’Uvira, sur la route nationale n°5. Plus de quatre km sont éclairés par les lampadaires solaires. Je ne me suis pas arrêté à Luvungi, j’ai aussi installé l’éclairage public solaire à Uvira-ville, plus précisément au centre-ville de Mulongwe. Je viens de monter une station solaire qui est la première dans le territoire d’Uvira, et pourquoi pas dans toute la province du Sud-Kivu. La station solaire de Luvungi fournit l’éclairage à l’Hôpital général de Luvungi qui fait fonctionner tous les équipements, à l’instar de la radiographie,  l’échographie, la couveuse, les deux machines d’anesthésie et de réanimation, les équipements de laboratoire ainsi que la morgue. Les bâtiments de l’Hôpital sont aussi éclairés 24h/24. L’étape qui nous reste, c’est la distribution du courant à la population de Luvungi. Et nous commencerons par la population des quartiers Mulimba Limba et Ita. La population qui désire avoir le courant à partir de notre station solaire se fait enregistrer déjà. Dans quelques mois, nous allons entamer l’étape de distribution du courant dans des maisons, une opération qui pourra desservir plus de mille (1000) ménages.

 

Quel est l’impact qu’a votre centre hospitalier dans la vie des femmes vulnérables dont le nombre est quand même préoccupant dans cette partie de la RDC ?    

Notre Hôpital a vocation humanitaire, nous nous basons surtout sur la santé des femmes et des enfants. L’impact est visible, par exemple la césarienne. Dans d’autres hôpitaux, l’on exigeait 150 à 200 dollars. Point n’est besoin de rappeler que la population d’Uvira est vulnérable, surtout les femmes. Compte tenu de l’insécurité et des problèmes que nous avons connus dans notre territoire, pour trouver ce montant-là, ce n’est pas aisé. C’est pourquoi beaucoup de femmes restaient à la maison, et d’aucunes perdaient leur vie à cause de la pauvreté. Quand j’ai construit cet hôpital, l’on a réduit le coût de traitement. Nous avons un hôpital de 120 lits, bien équipé. Nous avons tout fait pour aider le gouvernement à réduire la pauvreté et combattre les maladies dans notre territoire d’Uvira.  Partout, à partir de Katogota qui est le début du territoire d’Uvira jusqu’à Makobola, si vous demandez, dans chaque quartier, presque chaque avenue, il y a des malades qui visitent notre hôpital, parce que c’est l’unique hôpital moins cher dans le territoire d’Uvira, pas seulement dans le territoire d’Uvira mais aussi dans la province du Sud Kivu et dans les pays des Grands Lacs. Pour le moment, si vous visitez notre hôpital, vous allez voir qu’il y a nombre de malades en provenance du Burundi, du Rwanda, et des provinces voisines, dont notamment celle du Tanganyika, Bukavu, Fizi… Ce qui en fait un hôpital à vocation, non territoriale mais régionale.

Quel a été le mobile à l’origine d’un tel projet d’un centre hospitalier ?  

Moi-même je suis originaire de Luvungi, c’est là que je suis né. J’ai fait mes études primaires dans ce deuxième centre du territoire d’Uvira après la ville d’Uvira. Dans le territoire d’Uvira, nous avons au moins quatre grands centres : la ville d’Uvira, la cité de Luvungi, la cité de Kiliba et de Sange. C’est Luvungi qui manquait de centre hospitalier. Pour voir un médecin, il fallait partir à Bukavu ou à Uvira. Il n’y avait pas de machine comme radiographie et écographie à Luvungi. Les gens souffraient pour accéder aux soins de santé primaire. C’est pour cela que quand j’avais vu que les gens sont entrain de souffrir comme cela, je me suis dit … que l’on peut construire un hôpital. Je remercie le Bon Dieu parce qu’aujourd’hui à Luvungi, il y a un hôpital général de référence connu par le gouvernement  congolais. Je profite de cette occasion pour remercier le ministre de la Santé publique, Dr Oly Ilunga qui a aidé notre hôpital avec des médicaments de plus de huit mille dollars américains. C’est vraiment encourageant. Nous devenons politiciens pour améliorer la vie de nos populations.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse