L’honorable Léonard Mota mobilise : « Le défi du social doit reposer sur la transformation des mentalités »

par -
0 765
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Congolais en général et les Kinois en particulier ne cessent de se poser de nombreuses questions, s’agissant du volet social prôné par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange dans son adresse à la Nation.

A ce sujet, réunissant sa base à Mikondo dans la commune de Kimbanseke, l’honorable Léonard Mota Ngaliema (photo ci-contre) a tablé sur cet aspect de la chose en faisant savoir à l’assistance que le social est une conséquence ou mieux la résultante e plusieurs paramètres. Beaucoup de choses sont en train de se réaliser dans notre environnement sans que nous nous en rendions compte. Le social ne se résume pas seulement par seulement par la bouffe (le manger) mais par l’amélioration du bienêtre de tout un chacun.

Pour certains, le fait de payer son loyer en monnaie locale est un atout contrairement à la période où on exigeait tout en devise de même que l’organisation de ristourne par certains travailleurs à partir de leur salaire sans crainte de la dévaluation ou de l’inflation et cela, du premier au dernier bénéficiaire. Ce son des pratiques qui ont vu nos parents acheter des parcelles ainsi que d’autres biens de valeur. Tout cela fait partie du social.

Les fonctionnaires de l’Etat, les militaires et policiers en touchant leurs salaires à la banque à une date précise leur permettant de planifier sans courbature leurs dépenses, est un acte social.

De même pour les parents qui n’ont plus besoin de convertir les frais scolaires de leurs enfants en monnaie étrangère. Cela aussi est un acte social de même que l’amélioration des conditions de transport.

On retiendra, en outre, que le fait aujourd’hui de réglementer le taux de la garantie locative à trois mois seulement pour des maisons résidentielles est, sans nul doute, un facteur social. Bref, pour paraphraser le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo Mapon qui a dit dernièrement à l’occasion de la récolte du premier lot de maïs par le Président de la République au parc agroindustriel de Bukanga Lonzo : « le social ne se donne pas, il se constate ». Ce qui veut dire que partout o nous pouvons nous retrouver aujourd’hui en RDC, nous sommes en train de vivre des faits qui corroborent avec la matérialisation de l’aspect social du peuple…

En ce qui concerne les vacances parlementaires, l’élu de la Tshangu a dit qu’après le vote de la loi électorale pendant la session extraordinaire de janvier, les circonscriptions pour les députés nationaux de Kinshasa ont été maintenues comme en 2011 (le regroupement des communes), c’est-à-dire les ex-districts.

Partant de cet élément, chacun a été obligé d’aller vulgariser cette loi électorale auprès de ses électeurs. C’est ainsi qu’en ce qui concerne, l’honorable Léonard Mota Ngaliema est allé, tour à tour, à Maluku rural : aux quartiers Kikimi, Nguma, Kinzono, Bu, Mbankana, Kingakati, etc… A N’Sele, il a visité Kinkole, N’Sele DAIPN, Bibwa, N’Djili Brasserie (Cecomaf). Dans la commune de Kimbanseke, plusieurs descentes ont été effectuées dans de nombreux quartiers périphériques.

Cependant, il n’a pu se rendre dans la commune de N’Djili pour le fait que les vacances ont été écourtées par l’organisation de la session ordinaire qui dure un mois. Il a toutefois promis de la faire au mois d’avril d’autant plus qu’il avait privilégié les sites les plus lointains pendant la petite saison sèche parce qu’avec l’arrivée de dame plie aux mois d’avril et mai il lui serait difficile d’accéder dans des quartiers précités.

Il est un fait a signalé l’élu de la Tshangu, que partout où il est passé, la population ne lui a parlé que de la précarité de sa vie tant au niveau sanitaire (maque des centres de santé fiables) qu’au niveau alimentaire par le manque d’entretien de routes de desserte agricole. Ce qui fait que comme les commerçants ne savent pas aller s’approvisionner auprès de ces quartiers périphériques, toute la production agricole est réduite à la consommation locale parce que les véhicules n’ont pas accès aux sources.

Du coup, l’activité économique est réduite au ralenti mais cette fois-ci avec la création du Ministère de Développement rural par le Chef de l’Etat qui se soucie toujours du social du peuple, on va sûrement se pencher à la matérialisation de ce secteur et, du coup, à l’amélioration de conditions de vie des électeurs de la Tshangu en particulier et de la ville de Kinshasa en général. Accompagnons tous les efforts du Chef de l’Etat pour un pays émergent.

Pour clore, l’honorable Léonard Mota Ngaliema à fait savoir qu’il soulignera tout cela dans son rapport de vacances. Toutefois, a-t-il souligné que c’est avec allégresse que les électeurs de la Tshangu constatent la réalisation de la révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat. A Kimbanseke, la desserte en eau potable et en électricité est devenue une réalité.

Comme on peut le constater le vœu de l’honorable Léonard Mota Ngaliema corrobore un discours historique du Maréchal Mobutu qui disait « Le Président de la République n’est pas un magicien. Seul, il ne peut rien ; avec l’appui de tout son peuple, il peut tout. Mais, nous devons éviter que les efforts du peuple soient anéantis par l’inconscience et la cupidité de certains cadres ».

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse