Lettre ouverte à Gentiny N’gobila

par -
0 797
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Qu’il me soit permis, de prime à bord, Monsieur le Président de coordination de notre club DCMP Imana, au nom de nos couleurs de cœur Verts blanc, de vous présenter mes félicitations, pour votre élection à la tête de la nouvelle province de Maï-Ndombe. Difficile pour moi de vous approcher physiquement, je saisis l’opportunité que m’offre le Journal L’Avenir, pour vous écrire cette lettre ouverte.

En effet, étant supporter du DCMP/K, je constate que nombreuses sont les questions qui restent pendantes et sans réponses, et cela nous pousse à faire des nuits blanches. Parmi ces questions, j’évoque avant tout la démission d’Henri Legarda. Ensuite, l’absence aux entrainements de certains joueurs étrangers (Kevin Parsemain, Zito, Sissoko, Afiz) et de l’entraineur Daniel Bréard. Il y a aussi  l’immixtion d’anciens dirigeants, notre requête contre Muungano, et enfin, la place du DCMP/K au sein du comité LINAFOOT.

A vrai dire, après notre match contre Dauphins Noirs émaillé d’une violence à dénoncer,  dont les arbitres se sont révélés des « Djihadistes » sur le terrain en notre défaveur, le 24 mars 2016 dernier. Nous étions tous surpris de lire sur les colonnes de jeuneafrique.com la menace de démission du Co-président du club, Henri Legarda. Pour lui, il n’est pas à Kinshasa régulièrement ni non plus vous, depuis votre élection à la tête de la province de Maïndombe en qualité de Gouverneur. Ce qui pose, de surcroît, la question de l’avenir de vos hautes et appréciables responsabilités à la Direction du DCMP/K. Le vide ne ferait que profiter aux anciens dirigeants vautours qui, eux, ne loupent aucune occasion pour revenir à l’équipe avec une seule ambition de se remplir les poches par tous les moyens possible. D’ailleurs, pour ce magazine, vous devriez aussi prendre la même marche dans un avenir proche. Des sources proches de la radio Top Congo ont confirmé récemment que le Français a retiré sa lettre de démission, sans toutefois nous garantir que les maux dénoncés auraient trouvé solution. Qu’en est-il donc ?

De l’absence de l’entraineur et des athlètes étrangers

Ce point nous fait souffrir, vis-à-vis de nos concurrents directs. S’agissant, Monsieur le Président, de l’invisibilité de l’entraineur Daniel Breard aux séances d’entrainements, depuis l’arrivée du coach Otis Ngoma. A en croire le Co-président, il s’est senti lésé par cette décision venant d’anciens dirigeants. Beaucoup établissent un rapprochement entre cette prise de position et la disparition de la colonie d’athlètes venus de l’étranger. C’est le cas de Chouchou Kevin Parsemain. L’absence de celui-ci a été remarquable lors du match contre les Kasaïens de Sanga Balende. Nous savons que les joueurs étrangers sont partis  jouer en sélections. Jusqu’à ce jour, les inquiétudes des supporters quant à leur présence sur terrain, sont restées sans réponses rassurantes. Des langues indiscrètes parlent des négociations secrètes entre certains de ces joueurs et l’As V.club. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

De l’immixtion d’anciens dirigeants

S’il m’est permis, Monsieur le Président de vous demander un exercice à faire, je vous dirais de vous abonner aux divers groupes de supporters du DCMP/K sur les réseaux sociaux, principalement facebook . Cela vous permettra de vous rendre compte de l’attachement des Congolais à leur équipe. Et moi, j’ai constaté que de l’accumulation de défaites n’a pas éloigné les Daringmen de leur club chéri. Partant,  nous nous montrons prêts à tout nous sacrifice, pour faire renaître la joie de vivre dans cette formation qui doit retrouver sa place perdue, après la traîtrise de certains dirigeants qui auraient voulu voir DCMP/K se déchoir à l’instar de Dragon (Bilima). Ces tentacules ont échoué, puisque Motema Pembe symbolise avant tout le cœur. Mettez la main sur le cœur, rendez-vous compte qu’il bat. Alors, « tant que nos cœurs battront, DCMP vivra !». Nous voulons savoir ce que veulent ces anciens dirigeants dont la plupart seraient malintentionnés, si nous pouvons ainsi créditer les supputations de supporters. Le Président de la « Section Foot », qui est resté pratiquement aphone durant toute la phase préliminaire, a repris la parole pendant le Play Off. Que cela justifie-t-il ? Or nous savons que c’est durant cette dernière phase que des « billets » circulent. Au sein de l’équipe, honorable Président, daignez nous aider à savoir qui est qui, qui fait quoi.

De la requête contre Muungano de Bukavu

Depuis le début de la Linafoot 2015-2016, aucun de nos recours n’a abouti. Les exemples sont légions. Contre Vutuka de Kikwit, contre MK Etanchéité, et le tout dernier contre Muungano. Nos pièces justificatives sont-elles mal présentées ? Le club accuse-t-il un manque de compétences appropriées ? Des bruits déchantent l’espoir de « Mitema pembe » en mal des résultats sur la prétendue réponse favorable de la FECOFA sur ce cas. Qu’en est-il au juste ?

De la place du DCMP/K au comité LINAFOOT

Il est regrettable que notre chère équipe soit considérée comme une vache à lait ou e maillon faible de la course. Depuis l’épopée Mayanga, Kabongo Ngoy,… jusqu’à Mbala Mbuta Biscotte, Trésor Mputu, aucune équipe n’a été sommée, à ma connaissance,  de verser d’amende s’élevant à onze mille (11000) dollars. Des matchs tels que Mazembe-Vita à Lubumbashi, Vita- Mazembe à Kinshasa où il y a eu casses et pertes en vies humaines, n’ont jamais enregistrée de sanctions à cette hauteur-là. Oui, violenter des arbitres est condamnable, mais que dire de la gravité des troubles causant mort d’hommes ? Oui, nous méritons des sanctions, mais qui parle au nom de notre club au sein du comité LINAFOOT ? A la dernière information, le représentant du DCMP/K chargé de protéger les intérêts de la famille vert blanc s’est troqué en un membre actif du FC Renaissance. Si telle allégation est avérée, à quand son remplacement ?

Notre souci, honorable Président, est de jouir de notre choix porté sur l’équipe de nos cœurs. Et j’ai recouru cette voie (celle de la presse) dans l’intention d’atteindre facilement votre attention, car je présume que vos nouvelles fonctions de gouverneur ne feront qu’accroitre de barrières autour de vous.

J’ose croire que ma correspondance aura posé les problèmes dans les limites de la probité, et loin de tout soupçon.  Sur ce, je prie d’agréer Monsieur le Président du comité de direction, l’expression de mes sentiments sportifs.

Nos cœurs, la force du DCMP/K. Tant que nos cœurs battront, DCMP/K vivra.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse