Les représentants des missions diplomatiques saluent les mesures de décrispation prises par le gouvernement

par -
0 489
Devant le Facilitateur Edem Kodjo
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Vingt-quatre heures avant le début des travaux du Comité préparatoire du dialogue national et inclusif en République démocratique du Congo convoqué par le chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, les représentants des missions diplomatiques accréditées à Kinshasa ont échangé hier lundi 22 août, avec le Facilitateur désigné par l’Union Afrivcaine, l’ancien Premier ministre togolais, Edem Kodjo.

Pour le Guinnéen Mamadou Diallo, représentant spécial adjoint de la Mission de l’ONU en Rdc (MONUSCO), le groupe est venu écouter du Facilitateur une communication relative au communiqué de presse qu’il a lancé le samedi 20 août appellant au début des travaux du Comité préparatoire au dialogue national pour ce mardi 23 août 2016.

« Nous avons écouté avec beaucoup d’attention la communication de Monsieur le Premier ministre Edem Kodjo. Nous nous sommes imprégnés de toutes les démarches qui ont été entreprises et qui ont abouti à la publication de ce communiqué. Nous avons aussi écouté de sa part ses commentaires et appréciations sur les mesures de decrispation politiques prises par le gouvernement », a-t-il affirmé.

Quant à l’entretien avec le Facilitateur, les ambassadeurs ont salué le geste et l’attention d’Edem Kodjo. Aussi, ils se disent contents de ce dialogue ouvert qu’il a créé entre lui et la communauté diplomatique au Congo pour pouvoir lui informer regulièrement de la teneur, du contenu de l’orientation et de progrès de ce travail de la facilitation. Suite à ces réalisations, les ambassadeurs réaffirment leur soutien à la facilitation de l’Union Africaine et leur désir de pouvoir s’investir individuellement et collectivement à travers les contacts qu’ils ont avec les acteurs politiques pour pouvoir continuer à passer ce message à l’unité, à l’inclusion et à la participation effective de l’ensemble des acteurs politiques congolais, afin qu’ils puissent créer des conditions idouanes pour que la République Démocratique du Congo se dirige tranquillement vers les élections apaisées transparentes qui permettront à tous les Congolais d’exercer leur droit citoyen et de pouvoir influer sur les résultats des élections.

Au sujet des mesures de décrispation… « Les représentants des missions diplomatiques ont pris acte de ce geste d’appaisement pris par le gouvernement à travers la libération des prisonniers et à travers l’élargissement de l’espace médiatique par l’ouverture de certains médias fermés », dixit Mamadou Diallo.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse