Les Pionniers de l’Udps interdisent Etienne Tshisekedi d’engager le parti

par -
0 788
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le scenario de la déchéance d’Etienne Tshisekedi par les membres de l’UDPS se poursuit. Après celle des fondateurs historiques de l’UDPS, dimanche 14 août, vient celle du Comité des Sages conduit par Corneille Mulumba. « Nous nous exprimons ensuite sur la situation interne de l’UDPS, à la lumière de la récente décision du Président Tshisekedi de révoquer le Secrétaire général du parti, M. Bruno Mavungu. Mais avant d’aller plus loin, nous souhaiterions faire une mise au point : actuellement, des plaintes ont été déposées devant les Cours et Tribunaux de Bruxelles et de Kinshasa contre la personne de M. Tshisekedi wa Mulumba, pour  divers motifs.  Nous tenons à apporter ce démenti formel que le Regroupement des Pionniers, dont je suis le porte-parole, n’est mêlé, ni de près, ni de loin à ces dossiers judiciaires »,  a introduit Corneille Mulumba.  

Les faits sont têtus

Pour les Pionniers de l’UDPS qui ont dénoncé le conclave de Genval depuis le 28 juillet, ils avaient rejeté en bloc les résolutions du Conclave de Genval, parlant d’un complot contre la République. ils avaient en outre, déclaré que le Rassemblement était une structure au service de l’étranger et destinée uniquement à imposer Moïse Katumbi à la tête du pays par un coup de force, ce qui exclurait le dialogue politique en gestation et la perspective des élections apaisées. Ils avaient enfin affirmé que les organisateurs du Conclave de Genval avaient acheté l’entourage direct du Président de l’UDPS pour obtenir l’implication de  leur parti dans la stratégie du chaos concoctée, ainsi le parrainage d’Etienne Tshisekedi dans cette forfaiture. Ils avaient déclaré, enfin, que l’UDPS n’était pas à vendre.

Mais tout n’a été que déception et désillusion

Parlant des élections dans les délais constitutionnels et turpitudes de l’opposition, les Pionniers de l’UDPS précisent que dans l’Accord Cadre d’Addis-Abeba du 24 février 2013, le Gouvernement congolais, par la signature du Président de la République, s’est engagé, au 5ième point , à promouvoir les objectifs de réconciliation nationale, de tolérance, et de démocratisation. Par ailleurs, la Résolution 2098 du conseil de sécurité des Nations Unies est venue préciser ce 5ième point de l’Accord-cadre en ce qu’elle préconise le dialogue politique pour résoudre la crise qui plombe tous les efforts de développement du pays. Parlant de limogeage du SG Bruno Mavungu du parti, les pionniers disent que la décision prise par Etienne Tshisekedi  dans les conditions que l’on connait les contraint à dénoncer publiquement une gestion désastreuse du parti depuis un certain nombre d’années. « Ainsi, depuis l’avènement de la démocratie, le parti a manqué maintes fois l’occasion de rendre des services à notre population parce que les ambitions d’un seul de ses membres n’étaient pas satisfaites. Et, aujourd’hui, estimant qu’il ne pourra pas se présenter à la prochaine élection présidentielle, Tshisekedi pressé par sa famille biologique et d’autres sangsues, nous amène Moïse Katumbi et Katebe Katoto dans une valise, comme nouveaux acquéreurs de l’UDPS, et cela après avoir engagé le parti sur la voie distrayante de la recherche de l’impérium, puis, du « pongi ya ba bébé ». Et, avant même que nous soyions réveillés, Moïse Katumbi désigne son proche, l’ancien représentant de Mazembe à Kalemie, le jeune Jean Marc Kabund A Kabund, comme Secrétaire général de notre parti », déplorent-ils    

Ainsi décident, à partir de ce jour, Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba n’engage plus l’UDPS, et ce jusqu’à ce qu’il ait pris ses distances d’avec le Rassemblement,  d’une part, et jusqu’à  l’aboutissement de la procédure judiciaire ayant trait à la falsification des statuts du parti, d’autre part. En conséquence, toute décision ou document signé unilatéralement par Etienne Tshisekedi n’engage plus le parti. Cette mesure conservatoire court jusqu’à la tenue du Congrès de Refondation. La présente décision des Pionniers de l’UDPS sera communiquée dès aujourd’hui mardi 16 Aout respectivement à la CENI, à la Monusco, aux Nations Unies, à l’Union africaine ; à l’Union européenne ; à la CIRGL, au Ministère de l’intérieur, à l’Assemblée national, au Sénat, au Gouvernement congolais, à la Cour Suprême de Justice, et au Facilitateur du Dialogue politique.

Les Pionniers de l’UDPs chargent le SG du parti Bruno Mavungu, d’apprêter et de déposer sur le bureau du Facilitateur, dans les 72 heures, la liste des délégués de l’UDPS pour le Comité préparatoire du Dialogue politique.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse