Les personnalités les plus marquantes du grand Equateur: Bongongo, Sele, Bemba, Lokondo, Geremgbo dans le Top 10

par -
0 270
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le présent sondage se situe dans l’objectif que s’était fixé Echos d’Opinion visant à évaluer la popularité des personnalités d’une ancienne province donnée dans l’opinion de l’ensemble du peuple congolais. Après l’ancienne Bandundu, c’est le tour du Grand Equateur dans sa configuration administrative d’avant le dernier découpage. Les sondés ont répondu à la question suivante : « Quel personnalité politique, de la société civile ou d’horizon divers, femme ou homme, originaire de la province du grand Equateur a travaillé, selon vous, pour l’intérêt du peuple ? ». Les résultats sont présentés dans les lignes qui suivent :

Michel Bongongo (87,8%), ministre d’Etat à la Fonction Publique occupe la 1ère place. Il  est très apprécié pour toutes les réformes, qu’il a entreprises au sein de la Fonction Publique sous l’impulsion du Président de la République. Le fonctionnaire de l’Etat a retrouvé toute sa dignité après avoir été le parent pauvre et la risée de la société congolaise durant plusieurs décennies. Au 2ème rang, José Sele (76,5%) a créé la grande surprise, car personne ne pouvait l’attendre à la deuxième place qu’il occupe dans le présent palmarès. L’ex-Equateur a la réputation d’être une province regorgeant des personnalités de grandes carrures. Mais les Congolais en ont décidé ainsi. A son actif on note l’élargissement de l’assiette fiscale qui a permis à l’Etat congolais de faire doubler la part des recettes budgétaires provenant des impôts. Jean-Pierre Bemba Gombo (75%) avec le statut d’ancien challenger de Joseph Kabila au second tour de la présidentielle de 2006 fait du chairman du MLC, l’une de personnalité les plus emblématiques de l’ex-province de l’Equateur. En plus, les Congolais éprouvent une sorte de commisération à son égard à la suite de sa longue détention dans geôles de Cour Pénale Internationale.  Henri Thomas Lokondo (72%), attire, à travers ses interventions l’attention soutenue de ses collègues députés. Il passe pour être le meilleur parlementaire de ce long mandat en cours, toutes les Chambres du Parlement confondues. Ses différentes réalisations dans la ville de Mbandaka font également rehausser sa cote de popularité aux yeux des Congolais.

Deux femmes se démarquent

Mme Thérèse Gérémgbo Y’Azalo : 70,5%, unique femme élue Gouverneur dans l’ensemble de la Rdc, elle abat un travail de titan dans la nouvelle province du Nord Ubangi, fief de feu le maréchal Mobutu. Entité provinciale teste de l’identification et de l’enregistrement des électeurs pour le troisième cycle des élections libres, transparentes et démocratiques de la troisième République, Mme le Gouverneur a su relever le défi.

Pancrase Boongo Nkoy : 66,7%. Elu Gouverneur de la jeune province de la Tshuapa, il a marqué les Congolais par la dextérité avec laquelle il s’est déployé pour remettre du clame et ramener de l’ordre dans la nouvelle entité administrative enclin aux tiraillements entre l’Assemblée provinciale et l’exécutif. Un calme très apprécié par beaucoup des Congolais, parce que la population locale commence à bénéficier des avantages liés au nouveau statut de leur entité administrative.

Jeanine Mabunda : 62,7%, Conseillère du Chef de L’Etat en matière de la lutte contre le viol a été plébiscité par une frange importante de l’opinion congolaise, a à son actif, les efforts fournis pour réprimer les crimes de viol dont de nombreuses  femmes congolaises sont victimes depuis l’agression de 1996. Beaucoup de criminels ont été déférés devant les tribunaux, condamnés et purgent leurs peines derrière les barreaux. Des efforts qui ont produit des résultats escomptés parce que le nombre de cas de viol est en baisse dans l’ensemble du pays. Ingele Ifoto : 58%, ministre de l’Energie, on retient les notables efforts fournis pour l’augmentation de la production et l’amélioration de la distribution de l’eau courante et du courant électrique par la Régideso et la Snel. L’une renouvelle les conduites de distribution et construit des usines de production dans les milieux urbains tout multipliant l’implantation des stations de pompage d’eau dans les milieux ruraux.

José Makila Sumanda : 57,8%, le Vice-Premier ministre en charge des Transports et Voies de Communication impose sa présence actuellement sa présence dans les classements de tous les sondages d’opinion au niveau national ou du grand Equateur (ancien découpage administratif du pays). Le démarrage de grands travaux de construction des infrastructures des transports et Voies de Communication initiés par le Président de la République a été favorable accueilli par l’opinion, qui accorde à José Makila la cote satisfaction avec 57,8% des suffrages.

Terminons par Omer Egwake Yangembe : 54,4%, qui est très apprécié pour sa détermination à vouloir regrouper tous les ressortissants de l’ancien Equateur au sein de l’association culturelle dénommée Alliance des Bangala (ALIBA) par laquelle il est en train de réaliser de nombreuses actions sociales dans la Capitale et dans l’ensemble de l’ancienne province de l’Equateur.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse