Les pellicules s’expriment au féminin

par -
0 602
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un marché du film en plein cœur de la 2ème édition du Cinef

Omotola Jalade, une des étoiles de Nollywood à Kinshasa

La deuxième édition du festival du Cinéma au féminin Cinef offre une tribune aux films des femmes d’ici et d’ailleurs. Cette année, pour encourager les productions congolaises, le Cinef décernera trois prix notamment le prix du meilleur film documentaire ; le prix du meilleur film de fiction et le prix de la meilleure actrice. En outre, ledit festival organise un marché du film congolais. Le Cinef 2015 se veut être un marché du 7ème art ou le public pourra découvrir et acquérir les œuvres cinématographiques locales.

C’est une grande première dans le monde du cinéma en RD Congo dans la mesure où ce festival offre au public l’opportunité de s’approvisionner à moindre prix des œuvres des cinéastes congolais. Cette deuxième édition du Cinef met l’accent sur la distribution des films. En effet, le marché du film congolais est censé s’ouvrir au monde et contribue effectivement dans l’industrie culturelle congolaise et au développement du pays. Les festivaliers et autres bénéficient d’un éventail des nombreuses réalisations congolaises. Dans cette collection des films congolais, on peut découvrir trois réalisations de Clarisse Muvuba notamment sa fiction Olongo et les documentaires « Les Traces ainsi que « Les fils de la vie et de la mort » ; les deux derniers documentaires respectivement « Matanga » de Georges Kabongo et « Harmonica » de Deborah Basa. On peut aussi découvrir les réalisations de Tshoper Kabambi, « Mboté », une fiction récipiendaire du Trophée Francophone du meilleur court métrage et « Bilili », sans compte les séries l’intégrale Saison 1 de Sofa de Hallain Paluku.

Tapis rouge aux talents féminins

Cinef 2015 offre aussi son tapis rouge aux talents féminins entre autres Omotola Jalade et Mata Gabin, deux actrices talentueuses de renom, elles vont assister à la projection de « Last flight to Abuja » et « Des étoiles », premier long métrage de la réalisatrice franco sénégalaise Dyana Gaye. Elles ont joué dans les deux films. Pour la petite histoire, l’artiste française Mata Gabin se couvre de plusieurs casquettes à la fois actrice, écrivaine. Elle s’illustre aussi comme comédienne, danseuse, chanteuse et dramaturge. Elle est née à la frontière du Libéria et de la Côte d’Ivoire, d’une mère libéro-guinéenne et d’un père martiniquais. Elle est adoptée à l’âge de 3 ans par son oncle et sa tante : lui est Corse, elle de la Martinique. Elle est élevée durant sa petite enfance par sa grand-mère argentine et son mari italien. Elle a vécu en Côte d’Ivoire, en Corse, et maintenant à Paris depuis une dizaine d’années.À côté de sa carrière d’actrice, elle se produit en “one man show” et dans un groupe de chansons françaises : Mata Gabin Muzik . Quant à la nigériane Omotola Jalade, surnommée Omo Sexy, elle fait partie des étoiles de Nollywood. Il n’est plus un secret le cinéma nigérian a le vent en poupe à travers l’Afrique et le monde marqué par ses séries. Omotola Jalade Ekeinde, née le 7février1978 à Lagos (Nigeria), est une actrice, chanteuse et philanthropenigériane. Cette star continentale est au nombre des personnalités les plus influentes au monde. Le Times Magazine le mentionne noir sur blanc sur sa liste Time 100 publiée en 2013 et en 2014. Jeune Afrique l’a classé parmi les « 50 influents » du continent. Tournant à Nollywood, son palmarès est très remarquable. Elle a joué dans plus de 300 films.

La deuxième édition du Cinef, organisée par l’Association des femmes cinéastes congolaises                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        se déroule à Kinshasa se clôture samedi 6 juin à Kinshasa, respectivement à 17 heures, le marché des films congolais va fermer sa porte à la 7ème rue Limete, Place commerciale et à 18 heures 30’ à l’Institut français, Halle de la Gombe au cours d’une soirée de remise de prix.

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse