Les parlementaires sensibilisés sur la suppression des taxes et tarifs des intrants antipaludiques

par -
0 501
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Obtenir la suppression des taxes et la réduction des tarifs des intrants antipaludiques, sera un grand service rendu aux populations de la République démocratique du Congo, l’un des deux pays du monde dont 40 % de la mortalité sont causés par le paludisme. Voilà l’objectif principal de l’atelier de plaidoyer de deux jours, organisé au Palais du peuple, à l’intention des parlementaires congolais depuis hier mardi 11 octobre et ce mercredi 12 octobre 2016. C’est à l’initiative de l’Association santé familiale (ASF), avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il se tient depuis hier mardi 11 octobre 2016 au Palais du peuple, un séminaire-atelier de plaidoyer sur la suppression des taxes et tarifs des intrants antipaludiques. Les parlementaires, essentiellement les membres de la Commission économique et financière (ECOFIN) de l’Assemblée nationale et du Sénat participent à ces travaux. Le public est constitué aussi de différents spécialistes et experts aussi bien du monde médical que de divers autres secteurs ayant une implication dans les domaines concernés.

C’est le cas de la Direction générale des impôts (DGI), de l’Office congolais de contrôle (OCC) et de la DGRAD (Direction générale des recettes administratives et domaniales).

Dans un débat animé dans la salle des banquets du Palais du peuple, le député national Mashako Mamba, ministre honoraire de la Santé publique et de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) a répondu aux questions de ses collègues parlementaires ainsi que d’autres intervenants. Notamment, sur les tenants et les aboutissants de ladite suppression des tarifs à l’importation et son impact direct sur les produits.

L’occasion était toute belle pour le président de la séance de se faire relayer par d’autres experts du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), de l’Association santé familiale (ASF), et tant d’autres, aux fins de bien rencontrer les diverses préoccupations des intervenants.

Ce débat était dominé hier, entre autres, par la problématique de la consommation des médicaments pré-qualifiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ; du contrôle des produits pour éviter la contrefaçon ; du défaut de communication quant à l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide ; de l’absence de politique visant la valorisation de l’industrie locale en vue de réduire le recours aux médicaments importés, etc. Ce, sans oublier la problématique du vaccin antipaludique et de la résistance à certains produits.

Le paludisme, premier problème de santé publique

Ayant pris la parole hier à l’ouverture dudit atelier au nom du président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku empêché, le président de la Commission économique et financière (ECOFIN) de la chambre basse du Parlement, M. Jean-Luc Mutokomboli a indiqué que le paludisme figure en tête des problèmes de santé publique en République démocratique du Congo. Occasion pour Koko Ingumba Mussa, président du Réseau des parlementaires sur la lutte contre le paludisme (RESPAL) de plaider pour l’encouragement de la production de l’industrie locale.

La journée de ce mardi s’est clôturée par la constitution des groupes de travail ou ateliers. Lesquels ont pour objectif général, la sensibilisation des parlementaires sur la problématique de la taxation des antipaludiques recommandés par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) à l’importation.

Le programme de ce mercredi 12 octobre 2016 prévoit la poursuite des travaux essentiellement en atelier, avant l’adoption en plénière de toutes les conclusions qui seront formulées au niveau de ces deux ateliers. Les travaux se clôturent donc aujourd’hui, avec une série de recommandations qui sortiront des différentes commissions mises en place pour examiner à fond ce problème majeur de santé publique en Rdc qu’est le paludisme ou la malaria.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse