Les messages du président national de l’Anapeco rattrapent les parents

par -
0 409
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le troisième trimestre de l’année en cours n’aura pas été de tout repos pour le président national de l’Association nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Congo, Anapeco, Diatezwa Mpongi David Stève (photo ci-contre). En effet, début août, il a adressé un message d’exhortation (dont un extrait suit) aux parents et aux autres acteurs sociaux impliqués dans la recherche d’une paix durable en RDC. En prévision de la rentrée scolaire, il a rappelé aux parents et aux responsables scolaires la quintessence de leur engagement dans la réussite de l’année scolaire. Prenant son bâton de pèlerin, le président national a apporté le message d’encouragement et d’espoir à sa base de l’arrière-pays.

Rendre les parents capables d’assurer la scolarité de leurs enfants

Le 1 er Août est une journée que le gouvernement de la République a dédiée aux parents, en reconnaissance de tout votre apport positif en faveur du système éducatif congolais, sous l’encadrement de votre association parentale, Anapeco.

Le 1er août est aussi une journée de mémoire pour tous les parents qui nous ont quittés, après avoir rempli dignement leurs devoirs sur cette terre. Que Dieu leur accorde le repos qu’ils méritent, avec l’espoir que nous nous retrouverons auprès de notre Créateur, après notre passage éphémère dans ce monde.

Au sujet des tueries ciblées de tous nos parents autochtones et leurs familles dans l’indifférence la plus totale de la communauté internationale et des ONG de défense des droits de l’homme, l’Anapeco dit que trop c’est trop. Car les familles sont plongées dans la détresse et l’insécurité permanente.

L’Anapeco demande aux pouvoirs publics de prendre des mesures radicales pour enrayer ce drame qui transforme les parents en déshérités sur nos propres terres nous léguées par nos ancêtres.

Avec cette tragédie, les parents sont dans l’incapacité d’assurer une scolarité assidue à nos enfants et de vaquer librement aux travaux champêtres pour subvenir à leurs besoins élémentaires. C’est pourquoi il est important et capital pour toute la classe politique, la société civile, les églises, la jeunesse et toutes les forces vives de la Nation d’aller au Dialogue national inclusif, afin de régler tous nos différends, y compris les problèmes liés au processus électoral, en vue de consolider notre jeune démocratie.

l’Anapeco croit à l’unité et à la grandeur de notre peuple, ainsi qu’à son avenir radieux, raison pour laquelle les parents se sont toujours sacrifiés pour l’éducation de leurs enfants, en espérant cette fois-ci que le lourd fardeau porté pendant trop longtemps sera allégé et que tous les enfants filles et garçons pourront tous aller à l’école, une école de qualité, dans un climat de paix et de sécurité totale pour tous.

Nécessité de garantir le respect du calendrier scolaire

Il ressort ce qui suit du massage adressé aux parents à l’occasion de la rentrée scolaire en cours : La rentrée scolaire pour cette année est fixée au lundi 5 septembre 2016. Je vous invite, à cet effet, à envoyer tous les enfants à l’école, afin de respecter le calendrier scolaire qui comprend un nombre de jours déterminé validant la régularité d’une année scolaire. Je vous rappelle, en outre, que l’école n’est pas un champ d’exercice de la politique et qu’en ce qui la concerne, l’Anapeco est une association laïque, apolitique et républicaine où les membres de comités des parents, à tous les niveaux, ne peuvent pas s’afficher avec des tendances politiques ni exercer un quelconque activisme politique. Il doit en être de même pour toutes les associations parentales évoluant au sein du Ministère de l’enseignement national, sous peine de retrait de l’arrêt de fonctionnement. Tout celui qui serait tenté par une carrière politique doit impérativement démissionner du comité des parents. Celui qui sera pris en faute sera sévèrement sanctionné selon les statuts et les dispositions légales en la matière.

Quid de l’Anapeco

Elle est la plus grande et la plus ancienne association de la société civile de la RDC, hormis les églises traditionnelles. En effet, créée en 1969 et exerçant ses activités dans toutes les écoles établies en RDC et dans les écoles consulaires, l’Anapeco a acquis sa personnalité civile par voie d’ordonnance présidentielle n°80-121 du 30 avril 1980. C’est cette association qui encadre les parents pour le paiement de la prime de motivation des enseignants aux écoles maternelle, primaire et secondaire et à l’enseignement supérieur et universitaire. Effort sans lequel le secteur de l’éducation serait secoué chaque année par des grèves conduisant aux années blanches connues au début du système de démocratisation des années 1990 de triste mémoire sous le défunt Président Mobutu.   L’association jouit également du prestige de membre co-fondatrice de la Fédération africaine des associations des parents d’élèves et d’étudiants ’’FAPE’’ basée à Brazzaville.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse