Les Kinois désireux de consommer les produits du parc de Bukanga-Lonzo

par -
0 773
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’agriculture étant une des portes de sortie pour le Gouvernement central et les différentes provinces, ils doivent utiliser des stratégies pour développer ce secteur en vue d’atteindre l’objectif du millénaire relatif à la réduction de la pauvreté.

En effet, à l’époque de la République du Zaïre, la RDC d’aujourd’hui, il y avait un slogan, agriculture « priorité des priorités ». Malheureusement sur terrain, ce slogan a été réduit à une agriculture de subsistance. Aujourd’hui, le pays a pris un élan de développement avec comme modèle, le parc Agro-industriel de Bukanga-Lonzo dans la province du Bandundu.

Aujourd’hui   du nord au sud, de l’est à l’ouest, la RDC regorge toutes les potentialités naturelles, lui permettant de développer une agriculture à même de conduire sa population à l’autosuffisance alimentaire et garantir des grandes exportations. Bien plus, avoir une corrélation parfaite et positive sur son cadre macroéconomique.

Pour le grand Congo, avec 6,7millions des terres arables et plusieurs cours d’eau, l’agriculture reste aujourd’hui un grand chantier non exploité. Pour que la RDC entre dans la grande porte de l’émergence, l’agriculture est l’un de grands secteurs auquel tout Congolais doit s’appuyer pour son dynamisme et son développement.

Le Gouvernement congolais après avoir construit le Parc Agro industriel de Bukanga-Lonzo dans la province du Bandundu, est invité de prime à bord à élaborer un programme cohérent, ensemble avec les acteurs dudit secteur, en vue d’un développement durable, c’est-à-dire que des parc du genre Bukanga-Lonzo soient construits dans d’autres provinces du pays. Comme nous l’avons évoqué en amont, cela conduirait la population à une autosuffisance alimentaire et garantir ainsi des grandes exportations. Ce qui revient à dire qu’agriculteurs (paysans, fermier, exploitants de sites agricoles), l’Institut National d’Etudes et de recherches agronomiques (INERA), les ministères provinciaux de l’agriculture et les ONG doivent travailler en synergie pour un nouveau départ.

Ce partenariat aura un objectif principal « le développement agricole en RDC et la réduction de la pauvreté et la lutte contre la malnutrition ». Ce sera un coup de pouce dans l’accompagnement de la population. Cette collaboration va également aider à renforcer les capacités des agriculteurs et experts du secteur agricole, en vue d’une meilleure production, destinée tant bien à la consommation interne qu’aux exportations. Cependant, la vision que l’on puisse souhaiter est celle d’une agriculture à double mamelle : une agriculture ayant à sa tête un ministre de l’Agriculture œuvrant pour une consommation interne ; et un vice-ministre de l’Agriculture, délégué pour les exportations des produits agricoles.

Dans cet ordre d’idées, l’agriculture demeure un secteur, prépondérant pour une économie structurelle de la RDC. Pour plus de cohésion, il importe d’instaurer les systèmes de coopératives agricoles permettant aux agriculteurs d’avoir accès au crédit. Et aussi, ce système va booster certaines personnes à beaucoup plus d’investissements dans ce secteur précis. Il importe de savoir que l’analyse de potentialité agricole de chaque province de la RDC reste sans nulle doute une question incontournable en ce qui concerne les produits d’exportation telles que le thé, le café, le cacao, l’huile de palme, les bananes les mais, les maniocs, etc. Ce, en vue d’un encadrement particulier. Néanmoins, cette analyse permettra en outre une bonne dynamique pour le service national des routes de dessertes agricole quant à l’évacuation des produits des milieux ruraux vers les centres urbains.

Enfin, le souci de pousser le grand Congo vers la porte de l’émergence dans les jours à venir. Il importe au gouvernement central de revoir à la hausse le budget affecté à l’agriculture à un taux de 5 à 10%, en vue d’une réduction de la pauvreté de 7%. D’avoir une vision cohérente du plan national agricole mis en exécution. Mais aussi faire le suivi, le contrôle et l’évaluation de ce plan dont l’application stricte produira des effets positifs.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse