Les journalistes en deuil: Désiré Baeré n’est plus

par -
0 548
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Tôt le matin d’hier jeudi 28 septembre 2017, la population s’était réveillée avec une nouvelle plus ou moins surprenante. Il s’agissait du décès du journaliste Désiré Baeré, qui a quitté la terre des hommes, trois jours seulement après l’enterrement de sa tendre mère. Les réseaux sociaux, ainsi que d’autres plateformes des journalistes ont été pris d’assaut par plusieurs curieux et sympathisants, voulant savoir ce qui est réellement à la base de cette mort.

Pendant que des coups de téléphones fusaient de partout, la confirmation est d’abord tombée de la CENI où le défunt gérait le Centre d’information électorale (CIEL). Par la suite, c’est l’Abl Journaliste en Action (JA), où il était président du comité de sages,  qui donnera d’autres précisions, disant que le décès est survenu ce jeudi 28 Septembre aux environs de 3 heures du matin  à Kinshasa. Le communiqué signé par Mimy Engumba, présidente de cette Asbl renseigne qu’en  attendant le programme officiel des obsèques, la dépouille de notre regretté confrère est gardée à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire et le deuil se tient au numéro 4023 de l’avenue Progrès, commune de Barumbu.

Mais qui était Désiré Baeré ?

A en croire une biographie mise en ligne hier, Désiré Baere Pene Yanganya était diplômé (Licence) en Sciences de communication de l’IFASIC / Kinshasa. Ancien journaliste à l’OZRT, il a été l’un des premiers reporters recrutés pour lancer les premières émissions radiodiffusées de Radio Okapi (MONUC/MONUSCO) en 2002. Il va intégrer le monde des élections en 2006 en qualité d’expert en communication, domaine qu’il va approfondir jusqu’à l’internationale. Conseiller électoral en Côte d’Ivoire de 2009 à 2012, il a fait partie de l’équipe d’appui technique à la CENI/Côte d’Ivoire.

Revenu au pays en 2013, il réintègre la CENI en tant que Conseiller en Communication, poste qu’il quittera beaucoup trop tôt avant de revenir sous une autre casquette. Jusqu’à sa mort ce jeudi matin, il occupait le poste de Conseiller en communication du Projet d’appui au processus électoral du PNUD à Kinshasa où il a joué un rôle considérable dans la mise en place du Centre d’information électorale (CIEL). Marié et père d’enfants, il était chrétien catholique de renommée nationale.

Désiré Baeré qui meurt le jour même où la presse fête la journée internationale de l’accès universel à l’information, sera l’avocat par excellence de la profession auprès du Créateur. Lui qui connait dans quelles conditions se trouve la profession et le pays, il ne manquera pas d’intercéder auprès de celui-là même qui donne la vie et peut la reprendre. M’Zée Baeré, repose en paix !

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse