Les fourberies de Maître Gouverneur!

par -
0 481
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Que sont devenus les 100.000 tonnes de maïs promis aux populations katangaises ? Du bluff ! Que du bluff ! Rien que du bluff !

C’est un bluff dont le résultat escompté et comptable est l’effet d’annonce pour distraire l’opinion et abuser d’une population en besoin réel de cette denrée.

Le bluff est la recette imaginée par le téméraire et peu scrupuleux ancien Gouverneur de la défunte Province du Katanga pour perpétuer un certain intérêt dans l’esprit des gens de la contrée depuis qu’il a été contraint par la force des choses à quitter bien malgré lui la tête de l’ancienne Province du Katanga.

Dans cette logique, il nous a déjà copieusement servi.

D’abord le coup de l’hypocondrie: l’opinion n’a pas oublié cette période où l’illustre metteur en scène clamait urbi et orbi avoir été mortellement atteint à la suite de l’inoculation d’un poison fatal.

Cette révélation suscita une grande compassion de tous – objectif réellement recherché -particulièrement parmi ses anciens administrés.

Et, chaque fois que de besoin, il obtenait avec diligence toutes les autorisations nécessaires pour se faire soigner aux meilleurs établissements hospitaliers en Europe, pensait-on.

Ce stratagème marcha si bien que, lors de ses démêlées judiciaires, alors qu’il n’avait pas le droit de sortir, il réussit à surprendre et à abuser de la bonne foi des autorités judiciaires sur la base d’une fausse déclaration sur l’honneur pour échapper à la rigueur de la loi.

Et lorsque certains esprits critiques et sceptiques mettaient en cause sa prétention au vu de son apparence physique normale, il répliquait, pince sans rire, que c’était l’œuvre de la protection divine.

Le deuxième bluff fut celui de la bigoterie: caparaçonné d’une tenue de circonstance faussement austère, apparaissant tous les jours à l’heure de l’angélus, agenouillé dans une posture particulièrement pieuse, l’ancien Gouverneur appelait ses compatriotes à consacrer cinq minutes de prière quotidienne pour le salut du Congo.

L’objectif de cette opération était de susciter une certaine vénération envers sa personne, perçue comme un envoyé du Seigneur et un oint de Dieu.

Cette comédie vécut le temps de la vie d’une rose: le résultat recherché ne fut pas atteint ; cette pratique ne fit pas d’adeptes et l’initiateur perdit la foi.

Ainsi, cet appel sombra dans l’oubli, au désespoir de celui qui se présentait comme le Jean-Baptiste de l’alternance.

Nullement découragé et pas du tout à bout d’imagination, notre précurseur inventa une recette plus élaborée. C’est le bluff de la compassion et de l’humanitaire envers les populations du Katanga pour susciter leur sympathie.

Il n’aurait pu en être autrement dès l’annonce de l’envoi de 100.000 tonnes de maïs au bénéfice de la population de l’ex-Katanga.

Une analyse économique sommaire suffit à révéler et à démontrer la supercherie.

100.000 tonnes de maïs sont l’équivalent de 100 millions de kg. Si cette opération s’étend sur un maximum de 12 mois pour respecter sa nature urgente, elle va nécessiter 238 camions (de 35 tonnes par mois) soit une moyenne de 8 camions par jour.

Sans entrer dans les détails de la logistique et de la rotation, les seules formalités des douanes exigent 15 jours chaque fois que le produit vient d’Afrique du Sud comme il est renseigné sur une facture MAKRO qui circule sur les réseaux sociaux. Multiplier par le nombre de camions donne l’impact réel de cette grande opération sur le plan de temps et de la durée.

Sur le plan financier, le coût d’une tonne de maïs vendue au Katanga revient à 250 USD soit 25 millions de USD dépensés en libéralité pour les populations katangaises dans une opération humanitaire sans contre partie… hum !!!

D’après une présentation de FEWS-Farine Early Warning system-organisme des Nations Unies, il est prévu une hausse du prix de maïs dans la région à cause des raisons climatiques, du ravage des chenilles légionnaires et surtout des mesures de restrictions par les Etats exportateurs.

Les conditions climatiques ont réduit la production, la récolte et donc la disponibilité.

Les chenilles légionnaires ont achevé le processus de réduction de la production et de la disponibilité.

Face à cette perspective désastreuse qui risque de créer la famine dans les pays traditionnellement exportateurs, des mesures strictes sont prises pour protéger les récoltes existantes-des réserves en somme-pour écarter ces risques de famine ou tout au moins réduire la possibilité d’une rupture de stock.

D’autre part, la nature même de cette opération est cachée sous des dehors humanitaires.

S’agirait-il d’une opération humanitaire que les conditions conjoncturelles de sa réalisation, rendraient une telle entreprise hypothétique voire aléatoire.

S’il s’agit d’une opération commerciale avec comme objectif de casser le prix, en quoi cette opération est-elle différente de la situation courante observée dans tous les marchés : un commerçant qui vend moins cher que la concurrence n’est ni donateur ni bienfaiteur. Il reste un commerçant dont la finalité est la recherche du gain et de la rentabilité.

Mon expérience de Directeur Général Adjoint de la Gécamines Exploitation ne me permet pas d’aboutir à une conclusion différente.

Cette opération de prestidigitation politique est un exercice périlleux de haute voltige, fondée sur la fausse conviction de l’ignorance supposée et de la naïveté éventuelle des populations congolaises, et exécutée de façon magistrale par un vendeur professionnel d’illusions.

Cette philosophie de la fin justifie les moyens est politiquement incorrecte et moralement indécente.

Entretemps, et fort heureusement pour les populations du Katanga, les mesures prises par les Autorités commencent à produire leurs effets.

Le marché de la farine se stabilise dans une tendance baissière susceptible de ramener, dans un délai raisonnablement court, le prix d’un sac à un prix compatible avec le pouvoir d’achat des citoyens.

 

Fait à Kinshasa, le 17 avril 2017

Ambassadeur André-Alain ATUNDU LIONGO

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse