Les forces sociales déterminées pour un Congo nouveau

par -
0 400
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’était au cours de la quatrième édition du Forum social congolais (FSC), tenue à Kinshasa du 28 au 30 août 2016, dans l’enceinte de l’Ecole Primaire 1 et 2 Lisala dans la commune de Kasa-Vubu. Toutes les forces sociales de la République démocratique du Congo avaient ainsi pris rendez-vous à ces assises. Notamment des syndicats, Ong, mouvements associatifs, mutuelles de santé, intellectuels, artistes, paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs, salariés, étudiants, Congolais de la diaspora, chômeuses et chômeurs, pauvres…

A l’issue de leurs travaux, ces forces sociales congolaises ont exprimé leur détermination à approfondir la lutte pour une société congolaise nouvelle « qui valorise ses fils et ses filles et redistribue équitablement la justice et les richesses du pays ». Elles ont ainsi exprimé à l’unanimité, leur soutien au Dialogue politique national, clôturé hier à Kinshasa, dans le respect de la Constitution et qui s’est inscrit dans l’esprit de la Résolution 2277 des Nations Unies.

Dans leur appel aux parties prenantes qui a sanctionné ce quatrième Forum social congolais, les forces sociales de la Rdc ont émis le vœu de voir les institutions d’appui à la démocratie en Rdc (Ceni, Cndh, Csac, Conseil économique et social), être exemptées de toute forme d’ingérence et de prise en otage par les politiques. « Qu’elles soient réellement au service de la population et porteuses de ses aspirations en se profilant comme leur interlocuteur et défenseur direct ».

Ayant exprimé leur vision commune sur la situation du pays, elles ont formulé des recommandations au Gouvernement, au Parlement, au Conseil économique et social, à la Communauté internationale ainsi qu’aux agences bilatérales multilatérales et de la coopération ; ainsi qu’aux organisations de la Société civile à travers l’Afrique et le monde.

Ainsi, les forces sociales du pays appellent le Parlement de la République d’éviter des manœuvres tendant à modifier la Constitution ; à renforcer le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale et de l’exécution budgétaire en toute objectivité ; et à veiller à la moralité et à la bonne conduite des parlementaires qui parfois usent de trafic d’influence au regard de leur position sociale.

Mais aussi, à tout mettre en œuvre pour que soient votées urgemment les lois en rapport avec les mutuelles de santé, la couverture maladie universelle, la protection des activistes des droits humains, le secteur minier, etc. ; à légiférer sur la détermination des zones spéciales dédiées à l’agriculture, à l’artisanat minier, à l’exploitation forestières, etc. ; et enfin, à mettre en place des mesures incitatives pour la promotion du tourisme solidaire « afin de faire profiter aux populations des retombées économiques et sociales y relatives ».

Le Gouvernement appelé à mettre des moyens conséquents à la Ceni

Dans un autre chapitre, les forces sociales congolaises encouragent le Gouvernement de la République à redoubler d’efforts pour arriver à mettre fin à l’insécurité permanente dans l’Est de la Rdc et principalement dans la région de Beni au Nord-Kivu ; à mettre des moyens conséquents à la disposition des institutions d’appui à la démocratie et principalement à la Ceni ; à accélérer l’élaboration des mesures de mise en œuvre des différentes lois ; et à respecter ses engagements en rapport avec les ODD (Objectifs de développement durable) et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels « et ce, notamment en matière d’accès des populations congolaises à l’eau, l’électricité, à la nourriture et aux soins de qualité, au logement décent, au salaire équitable, etc. »

Le Gouvernement est également appelé à garantir la liberté d’expression et d’opinion de tous ; d’impliquer fortement les organisations de la Société civile dans les définitions de toutes les politiques concernant le social de la population ; à mettre en place des mécanismes structurels pour encourager l’économie populaire dans sa forme sociale et solidaire ; à vulgariser la nomenclature de différentes taxes et impôts et lutter contre toute forme de tracasseries administratives et policières ; à s’impliquer pour la responsabilité sociétale des entreprises dans toutes ses formes.

Et, à œuvrer pour la salubrité publique avec des mesures structurelles impliquant fortement la population dans leur mise en œuvre et évaluation ; à organiser des assises nationales participatives pour une solution durable pour l’emploi des jeunes de toutes les couches sociales, en encourageant ces derniers à créer leurs unités de production.

Les forces sociales congolaises invitent enfin l’exécutif national à respecter ses engagements relatifs au Projet Grand Inga et à y impliquer fortement les Organisations de la Société civile ; à soutenir l’agriculture familiale en milieu urbain et rural, notamment en favorisant l’accès aux financements et en octroyant aux producteurs agricoles et maraîchers des espaces arables, accessibles et moins enclins à la pollution.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse