Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi leur retrait du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies, dernière institution internationale quittée à ce jour par l’administration Trump. La représentante permanente américaine auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a déclaré que le Conseil n’avait pas procédé aux “changements majeurs, drastiques et systémiques” demandés par les Etats-Unis.

“Comme nous l’avions annoncé il y a un an, en l’absence de progrès, les États-Unis se retirent officiellement du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU”, a déclaré Mme Haley lors d’une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo. Elle a accusé le conseil de “protéger ceux qui enfreignent les droits de l’Homme et d’être enferré dans des préjugés politiques”.

Elle a également fustigé le Conseil, qui est selon elle une “organisation hypocrite et égoïste”, ajoutant que celui-ci avait autorisé l’adhésion de pays qui ne la méritaient pas et attiré “une attention disproportionnée et une hostilité sans fin envers Israël”.  Soulignons que le Conseil des droits de l’Homme est la dernière organisation ou traité international quitté par les Etats-Unis, après leur retrait de l’Accord de Paris sur le climat, du Pacte Mondial des Nations Unies pour les migrations, de l’UNESCO et de l’Accord nucléaire iranien.

Peu de temps après cette annonce, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé ses regrets quant à la décision américaine. “Le Secrétaire général aurait préféré que les États-Unis restent dans le Conseil des droits de l’Homme”, a affirmé Stéphane Dujarric, porte-parole du chef de l’ONU, dans une note adressée aux correspondants. “L’architecture des droits de l’Homme au sein de l’ONU joue un rôle très important dans la promotion et la protection des droits de l’Homme dans le monde entier”.

En outre, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a déclaré que le retrait américain du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies basé à Genève était “décevant, voire surprenant”. “Compte tenu de la situation des droits de l’Homme dans le monde d’aujourd’hui, les Etats-Unis devraient intensifier leurs efforts, au lieu de se retirer”, a estimé M. Zeid sur Twitter.

Christopher Galdieri, professeur adjoint à l’Institut Saint Anselm, a quant à lui déclaré que cette décision était “la convergence” d'”une antipathie de longue date de la droite américaine en général envers les Nations Unies” et “du point de vue de M. Trump selon lequel les relations internationales doivent être transactionnelles et avantageuses pour les États-Unis”. “Il s’agit d’une nouvelle démarche qui aura pour effet à long terme d’isoler les Etats-Unis de leurs alliés et des autres pays”, a-t-il affirmé à Xinhua. “Je ne sais pas si beaucoup de personnes dans cette administration s’intéressent aux normes et règles internationales en premier lieu”.

Le retrait américain intervient également à l’heure où l’administration Trump fait l’objet de critiques acerbes pour sa politique de séparation des enfants de leurs parents arrêtés pour entrée illégale aux États-Unis depuis le Mexique. Lundi, le chef de l’ONU avait exprimé son opposition à cette politique, affirmant qu’il estimait que les enfants ne devraient pas subir le traumatisme d’être séparés de leurs parents. M. Zeid s’est dit profondément préoccupé par les politiques américaines consistant à “punir les enfants pour les actions de leurs parents”, appelant Washington à cesser immédiatement la pratique “déraisonnable” de la séparation forcée de ces enfants.

Depuis un certain temps, les Etats-Unis d’Amérique veulent imposer leurs règles dans tous les secteurs, mieux, ce sont d’abord les intérêts des Américains qui comptent avant tout. Aussi longtemps que les intérêts de ce pays ne seront pas garantis, il ne faudra pas compter avec eux. Quel sera le monde sans les Etats-Unis d’Amérique. Espérons qu’il reviendra aux bons sentiments et que ses recommandations seront prises en considération par d’autres Etats.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse