Les enfants reporters : « La fille et le garçon doivent aller à l’école »

par -
0 407
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

«  Il est important que la question du genre soit intériorisée par les parents. De ce fait, ils doivent envoyer la fille et le garçon à l’école pour une société équilibrée et juste. Les parents doivent traiter tous les enfants de la même manière »,  a indiqué  GlodiMatsingi, enfant reporter âgé de16 ans, lors d’un entretien eu sur l’apport des « Enfants reporter » dans la promotion du « Genre ».

Cet entretien réalisé dans le cadre du « Programme homme-femme progressons ensemble», financé par l’Union européenne et exécuté par le bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) en Rdc, démontre l’apport de cette association dans la promotion du genre. Car, selon  cet adolescent,  la question du genre devra occuper une bonne place dans la famille.

A l’en croire, plusieurs actions, dont des émissions  et articles de presse ont été réalisées afin d’amener les autorités à soutenir ce nouvel  élan dans la société.  «  Nous avons réalisé certaines émissions avec des autorités  en rapport avec l’éducation,  où nous voulons que les  filles et les garçons aillent à l’école.  C’était à l’occasion de la journée internationale de la « Jeune fille », le 11 octobre dernier », a fait savoir Matsingi.

Au cours de cette journée, rappelle-t-il : «  nous avons  élaboré et lu des messages de plaidoyer  adressés aux autorités, aussi une campagne de sensibilisation contre le mariage précoce, dont malheureusement la victime principale est la jeune fille, a été menée.  Nous passions dans des écoles pour sensibiliser les élèves, les enseignants, et les parents sur les méfaits du  mariage précoce », signifiant que ces messages ont été adressés à plusieurs personnes, dont le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire et à l’Initiation à la Nouvelle citoyenneté. Aussi à la ministre provinciale du Genre, Famille et Enfant…

«  L’objectif ici était d’amener les parents  à traiter les filles et les garçons de la même manière. Car, on ne connait pas  l’avenir de l’enfant. L’enfant que l’on peut négliger aujourd’hui, peut –être que celui qui va  sauver la famille demain. D’où, il est mieux pour les parents de scolariser tous les enfants », a-t-il insisté, avant de marteler sur ceci : «   Il est important de donner au garçon et à  la fille les mêmes chances de pouvoir progresser ensemble dans tous les domaines ».

Même son de cloche pour sa collègue Eunice Muba, âgée aussi de 16 ans. «  Les parents doivent abandonner la mentalité consistant à favoriser les garçons au détriment des filles… Nous nous adressons aussi aux chefs  des quartiers de sensibiliser la population à abandonner cette pratique. Déjà  notre société doit savoir que les filles comme les garçons ont tous les  mêmes droits  et quand il faut respecter les droits, il ne faut pas s’appuyer sur le sexe. Fille et garçon, nous sommes des êtres humains que la société devrait respecter ».

Et donc, il faut, estime Eunice Muba, d’intenses campagnes de sensibilisation afin de sauver de millier d’enfants et de parents ignorants. Soulignons qu’« Enfants reporters » sont des élèves âgés entre 12  et 17 ans, formés sur la maitrise des techniques audiovisuelles et de la presse écrite dans la récolte des informations et dans leur diffusion et publication. Une structure appuyée par l’Unicef,  présente également dans l’arrière pays et très efficace dans la prise en compte des questions de base de la communauté.

(Yassa/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse