Les Confessions religieuses plébiscitent l’Opposition Républicaine

par -
0 377
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Répondant à la question de savoir, « quel regroupement politique ou de la société civile œuvre pour la paix en cette période de tension et pourquoi », les croyants qui ont été cette fois-ci sondés par Echos d’Opinion ont plébiscité l’Opposition Républicaine à 83%. Elle est suivie de la Nouvelle initiative pour le Congo (75%), l’Opposition patriotique et républicaine (69,7%), Conférence épiscopale nationale du Congo (65%), l’Opposition citoyenne (63,8%), la Majorité Présidentielle (60,7%), la Nouvelle classe politique et sociale (58%), la Société civile dans toute sa diversité (55%), l’Opposition institutionnelle (55%) et l’Opposition pro-dialogue (52%).

Comme on peut biens ‘en rendre compte, la palme d’or revient à l’Opposition Républicaine qui est créditée de 83% des suffrages exprimés. En effet, sous l’impulsion de son Autorité Morale, Léon Kengo wa Dondo, cette plate-forme politique coordonnée par le Secrétaire général Michel Bongongo a toujours œuvré pour la paix et pour une issue apaisée des scrutins à organiser. Elle participe au dialogue, prône un forum inclusif et,  a lancé des multiples appels à une solution négociée et pacifique. La Nouvelle initiative pour le Congo du sénateur Florentin Mokonda se classe en deuxième et obtient 75%. Elle a progressé par rapport au précédent sondage et se hisse en deuxième position. Les fidèles des différentes confessions religieuses concernées par la présente enquête apprécient sa volonté de faire échec à la déchéance de la nation en danger et au dépérissement de l’Etat, ainsi que sa participation active au dialogue pour un processus électoral à l’issue apaisée.

La 3ème place est occupée par l’Opposition patriotique et républicaine avec 69,7%. Les enquêtés ont estimé positive la démarche de cette plate-forme, qui a toujours milité pour la tenue effective du dialogue et participe effectivement audit forum tout en insistant à ce que les hésitants les rejoignent pour l’intérêt supérieur du pays. La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) occupe la 4ème place avec 65%. Cette frange de l’opposition a approuvé le travail effectué par la CENCO dans le sens à amener tout le monde au dialogue et sa participation active aux travaux. Avec  63,8%, l’Opposition citoyenne de Justin Bitakwira est appréciée, surtout sa suggestion de privilégier des solutions congolaises aux problèmes du Congo, et la paix à la place de la confrontation ainsi que sa participation au dialogue pour faire entendre cette logique.

Steve Mbikayi marque les points

La Majorité Présidentielle vient en 6ème place avec 60,7%. Pour ceux qui ont fait ce choix, la plate-forme politique sur laquelle s’appuie la Majorité actuelle au parlement pour dégager la majorité absolue a fourni beaucoup d’efforts en faisant des concessions et en accédant à certains préalables de l’opposition en vue de parvenir à la tenue du dialogue national et inclusif. Ils ont également apprécié sa participation jugée active et positive aux travaux. Le Regroupement politique dénommé Nouvelle classe politique et sociale a recueilli 58%. Cette plate-forme précédée par le député national Stève Mbikayi se recale à la 7ème position pour avoir été très active aux travaux du dialogue guidé par un souci permanent d’éviter une violation de la constitution par l’accord politique à signer par les acteurs de deux camps et la société civile.

La Société civile dans toute sa diversité de Mme Kathy Kalanga a été accrédité des 55% des suffrages grâce à sa mise en garde à l’endroit des acteurs politiques de la Majorité et de l’Opposition contre toute dérive pouvant mener une fois encore le pays dans un gouffre. Elle a appelé les Congolais à la vigilance afin d’éviter d’être manipulés par les acteurs politiques et de barrer la route aux ennemis de la paix. La 9ème place est occupée par l’Opposition institutionnelle, dirigée par l’honorable Samy Badibanga,  président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés à l’Assemblée nationale. Elle a convaincu 55% des fidèles des confessions religieuses par sa démarche visant à chercher une solution négociée à l’impasse politique caractérisé par la non tenue des élections dans le délai constitutionnel plutôt qu’une logique de confrontation catastrophique pour le pays et pour la population. Terminons par l’Opposition pro-dialogue arrive au bas du tableau du top dix avec 52%.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse