Les choses bougent à la Snel

par -
0 306
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il y a quelques jours, le Président du conseil d’administration, André-Alain Atundu  et le Directeur général de la Snel ont signé un contrat de mandat et d’éthique avec  Mme la ministre du Portefeuille, Wivine Mumba Matipa. Le weekend dernier, le Conseil d’administration a donné l’autorisation au Directeur général de la Snel de présenter les états financiers aux autorités nationales compétentes. Et ce, pour respecter les exigences légales selon le droit Ohada (Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique).

Devant la presse, le PCA de la Snel, A. Atundu a expliqué que la réunion du Conseil d’administration  de ce jour était importante. « Elle avait pour objet l’examen des états financiers de l’entreprise. C’est une étape importante et contraignante, parce que nous devons donner toutes les autorisations pour que le Directeur général puisse déposer ces états avant le 30 avril 2018. Le Conseil lui a donné cette autorisation  et il est important de dire aussi que cette réunion a examiné la problématique de la multiplicité des comptes », dit-il, avant de renchérir que le Directeur général a expliqué que c’est la rationalité de ces comptes, soit de 400 à 500 aujourd’hui, mais ceci est imputable à un certain nombre des contraintes dus au paiement des factures de certains fournisseurs, le paiement des salaires, les exigences de certains investisseurs, les exigences également de certaines banques. Cela a rassuré que ces comptes n’étaient pas fantaisistes, mais respectaient la rationalité.

Comme pour dire que la situation est aujourd’hui à l’assainissement. De 400 à aujourd’hui à moins de 200 comptes qui obéissent à une rationalité, car la centralisation excessive risque d’être handicapante pour la bonne gestion de l’entreprise. A une question de la presse de savoir si le Conseil a examiné la situation des journaliers et la mise à la retraite de quelques agents, le PCA a précisé que la réunion présente n’a pas eu à évoquer ces problèmes.

Au sujet du passage du Directeur général de la Snel à l’Assemblée nationale, Atundu est d’avis que le DG a répondu adéquatement à toutes les questions et l’auteur de la question s’est dit satisfait des réponses données.  Soulignons qu’après avoir entendu en début de semaine le ministre Thomas Luhaka des Infrastructures et Travaux publics sur l’état de dégradation avancée des routes nationales, la commission Aménagement du territoire et Infrastructures (ATI) de l’Assemblée nationale a également auditionné ce jeudi 26 avril 2018, le ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, M. Ingele Ifoto.

Accompagné de son collègue des Relations avec le Parlement, M. Jean-Pierre Lisanga Bonganga, le ministre Ifoto s’est expliqué devant les députés nationaux membres de la commission ATI autour de la situation de la desserte énergétique en République démocratique du Congo. Mais aussi, par rapport à l’essoufflement de la Société nationale d’électricité (SNEL).

Au sujet de la mise en œuvre de Loi sur la libéralisation du secteur de l’électricité en République démocratique du Congo, le ministre Ingele Ifoto, a souligné que « La loi doit-être concrétisée. C’est le devoir de tout le Gouvernement ». Et par rapport à l’essoufflement de la SNEL, le ministre a affirmé que la Société nationale d’électricité travaille aujourd’hui dans un contexte de concurrence. « Il n’est plus question du monopole », a-t-il dit.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse