Les autres ailes n’ayant pas droit d’exister, UDPS : seul Tshibala a la légitimité et la légalité

par -
0 266
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Secrétariat exécutif national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti politique cher au Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe, vient de réagir à la dernière publication des listes des partis et regroupements politiques agréés en République démocratique du Congo. Le secrétaire général Raymond Kahungu, estime quant à lui que dès lors le Ministère de l’Intérieur vient de réhabiliter l’UDPS du 15 février 1982, les autres UDPS/X ou UDPS/Y doivent cesser d’exister.

Comme d’aucuns ne l’ignorent, le Ministère de l’Intérieur et Sécurité a publié les listes des partis et regroupements politiques qui doivent concourir aux prochaines élections du 23 décembre 2018. Dans ces listes, quatre partis politiques portent la même dénomination et l’acronyme « UDPS ». Notamment, l’UDPS, l’UDPS/Tshisekedi, l’UDPS/Kibassa et l’UDPS/Rénové.

Une situation que déplore le secrétaire général de l’UDPS, M. Raymond Kahungu. Dans son point de presse donné le mercredi 16 mai 2018 en début d’après-midi dans la commune de la Gombe, il affirme qu’« il s’agit ni plus, ni moins d’une situation qui ne nous satisfait pas… ». Pour lui, il existe en République démocratique du Congo qu’un seul parti politique dénommé « Union pour la démocratie et le progrès social », UDPS, créé le 15 février 1982 et qui n’avait pas d’épithète à sa création.

« Ces épithètes sont venues en 2000 pour ce qui est de la famille Kibassa, et en 2002 après le Dialogue inter-congolais pour ce qui est d’Etienne Tshisekedi… Après le décès du président Etienne Tshisekedi, le Ministère de l’Intérieur vient de réhabiliter l’UDPS historique créée le 15 février 1982 et qui n’a pas d’épithète. Cette UDPS a comme autorité morale, M. Bruno Tshibala Nzenzhe, compagnon de lutte d’Etienne Tshisakedi, de Frédéric Kibassa, de Joseph Ngalula, d’Anaclet Makanda et des autres. Avec eux, ils ont porté ensemble sur fonts baptismaux ce grand parti qui a octroyé la démocratie au peuple congolais », a rappelé M. Kahungu à l’opinion tant nationale qu’internationale.

Voilà pourquoi, il estime que dès lors, en effet, que le Ministère de l’Intérieur vient de réhabiliter l’UDPS du 15 février 1982, il est logique que les autres UDPS/X ou UDPS/Y n’ont plus de raison d’exister. « Comme l’UDPS est une et indivisible, tous ceux qui ont lutté aux côtés d’Etienne Tshisekedi et qui croient encore à l’unité, sont invités à rejoindre M. Bruno Tshibala qui dispose de toute la légitimité et de toute la légalité afin de poursuivre le combat pour le triomphe de la démocratie et l’avènement de l’Etat de droit en Rdc », a-t-il lancé.

 

Les combattants appelés à être mobilisés autour de Bruno Tshibala

Le Sg de l’UDPS, M. Raymond Kahungu, affirme que l’UDPS compte prendre une part active aux élections générales qui se profilent à l’horizon. Pour lui, seuls les cours et tribunaux sont compétents pour régler les conflits au sein ou entre les partis, conformément à la loi.

« L’UDPS pense que les institutions ne doivent pas servir de tremplin à certains hommes politiques pour des intérêts personnels, afin de régler des comptes à leurs adversaires réels ou supposés… L’UDPS entend œuvrer pour ramener tous les enfants qui se trouvent inutilement embarqués aujourd’hui dans les épithètes surannées et désuètes. Nous avons l’ambition de ce grand parti qui se propose de jouer un rôle déterminant dans l’édification d’un Congo fort et prospère dans le concert des nations africaines », a confié le Sg Kahungu à la presse, avant de demander aux combattants de l’UDPS de rester attentifs et mobilisés autour de Bruno Tshibala Nzenzhe, autorité morale du parti.

Dans ses réponses à quelques questions lui posées par les hommes et femmes des médias, c’est le Premier ministre Bruno Tshibala qui a aujourd’hui, la légitimité et la légalité de conduire l’UDPS. « Il y aura des surprises le 23 décembre 2018. Nous ne sommes pas battus en vain, pour qu’une famille s’accapare du parti », a déclaré M. Raymond Kahungu, qui est un ancien secrétaire général adjoint du parti du temps d’Etienne Tshisekedi.

Il rassure que les combattants doivent être apaisés parce que tout reviendra en ordre. « Nous avons fait des sacrifices. Plusieurs d’entre nous ont sacrifié leur vie pour l’UDPS. Nous ne pouvons pas accepter que tous ces sacrifices soient perdus. La justice nous a donné raison à deux reprises. Nous attendons le moment venu pour éventrer le boa. On attend l’enterrement du président Etienne Tshisekedi. Plusieurs personnes fuiront le pays, parce que beaucoup de choses seront dites », a enfin confié à la presse le Sg de l’UDPS, Raymond Kahungu.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse