Léon Niangombali, l’an deux dans l’au-delà: Maman ‘’Maïsha Park’’ a réuni les proches pour la mémoire de l’illustre disparu

par -
0 394
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

20 janvier 2015 – 20 janvier 2017. Cela fait exactement deux années franches, jour pour jour, depuis que M. Léon Niangombali a quitté cette terre des humains. Sa veuve Niangombali Mado Ekene dite Maman Maïsha Park (puisque propriétaire de cet espace culturel situé à la Place Royal sur le boulevard du 30 juin dans la commune de la Gombe), ses enfants, ses petits enfants et la grande famille Niangombali ont résolu de marquer en lettres d’or ce deuxième anniversaire de la disparition de Papa Niangombali.

Deux grandes journées commémoratives ont été organisées, vendredi 27 et samedi 28 janvier courant en mémoire de Papa Léon Niangombali. La première journée a été consacrée aux  rencontres de Basketball, de Mini Foot, de Billard, de Taekwondo, de Law Tennis, de Nzango et de scrabble…

La journée suivante s’est déroulée en double séquence : la première partie a porté sur le recueillement à la tombe de l’illustre disparu, Papa Niangombali au Nécropole Entre Ciel et Terre dans la commune de la N’Sele.

A cette étape, la veuve Niangombali Mado Ekene, enfants et petits-enfants de feu Niangombali, les autres membres de la famille, comme les amis et connaissances, ont procédé au dépôt des gerbes de fleurs. C’était après quelques témoignages et un moment d’exhortation et de louange.

Quant à la seconde partie de cette deuxième journée commémorative, il y a eu un programme d’activités culturelles à l’espace Maïsha Park. A l’occasion enfants et petits-enfants de l’illustre disparu (groupe The Blessed Family) ont congratulé les invités avec d’abord des poèmes, des chants et quelques pas de danses.

Ils ont continué leur exhibition avec un défilé de mode, avec l’accompagnement des mamans veuves membres de la Fédération des veuves du Congo, FEVECO que préside Maman Mado Ekene. L’occasion faisant le larron, cette dernière a expliqué à l’assistance la vision et la mission qu’elle a reçues de Dieu, pour créer cette plateforme regroupant les femmes veuves de la Rdc. Elle a ainsi dévoilé son ambition, celle d’étendre la FEVECO à l’échelle continentale voire mondiale.

L’assistance a été égayée par une saynète mettant en exergue la vie familiale quotidienne du couple Papa et Maman Léon Niangombali et Mado Ekene. L’animation du frère Mike Kalambay a marqué le point de chute de cette double commémoration.

Les enfants du défunt Papa Niangombali, Julien (l’ainé) et Christian Niangombali ont livré leurs impressions par rapport à l’ensemble du programme de l’an deux de la disparition de leur cher papa. « Aujourd’hui, j’ai vu beaucoup de joie sur le visage des membres de la famille. Certains sont venus d’Europe. Beaucoup de souvenirs nous sont revenus à l’esprit. Nous bénissons le Seigneur pour cette journée magnifique. Beaucoup de joie pour toute la famille. Nous remercions tous les invités, tous les membres de la famille qui continuent à nous assister pendant ces moments difficiles ».

« Avoir perdu un être cher, c’est tout le temps un moment difficile, surtout quand les années passent, ça reste toujours dans le cœur. L’instant que papa a passé avec nous, il n’y avait que de joie. Alors aujourd’hui, l’on ne peut se permettre d’être tristes. Nous commémorons ça dans la joie, dans le bonheur, dans la bonne humeur. Et c’est ce qui est le plus important pour nous ce soir », ont-ils dit l’un et l’autre.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse