Lemba : La population déplore le manque d’électricité

par -
0 136

Depuis deux mois, la Commune de Lemba vit une période de ténèbres, précisément dans le quartier Kimpwanza.

Après des travaux de réhabilitation des cabines et câbles électriques, la Société Nationale d’Electricité  (SNEL) a laissé le quartier dans le noir depuis deux mois. Sans électricité, les appareils électroménagers dont se sert la population pour leurs commerces, ne peuvent fonctionner. Cela implique le manque de vente et de production chez les commerçants tels que ceux qui font la vente des boissons (alcooliques ou gazeuses). Une situation qui affaibli davantage le niveau de vie de la population.

La SNEL  a procédé aux renouvèlement des cabines et câbles usés qui ne permettaient pas que le consommateur du leur produit puisse en bénéficier. Non seulement le gain d’un bon courant, mais aussi rendre le quartier autonome à cause du délestage et de la surcharge à la cabine centrale. Ces travaux ont pris fin depuis le mois de janvier. L’absence de l’électricité n’est pas totale, mais avec une permanence au moins de trois jours par semaine et surtout à la fin des mois précédents, soit janvier et février dernier. Ceci pour qu’au début du mois qui suit, les factures à payer qui sont souvent exorbitantes par rapport à la consommation, ne soient pas rejetées par la population. Parmi les avenues concernées il y a : Paka, Poka, Pangi, Ruzizi, Ruzibazi, Lombi, Ruvuvu, Manzila, Kwilu, Simunambi et Rukozizi. Tout ce qui reste à la SNEL, après les travaux effectués, c’est le lancement permanent du courant qui prive la population de ce coin.

La population se pose les questions de savoir si ces travaux de réhabilitation étaient pour le mieux ou pour leur enfoncer dans le noir et payer les factures sans bénéficier de l’électricité.

(Kitoko  Addy/stagiaire Ifasic)  

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse