Législatives nationales 2018: Francine Bitshi, candidate d’espoir pour la jeunesse d’Idiofa

par -
0 136
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour l’amour profond de son territoire d’origine, la célèbre journaliste Francine Bitshi de la RTVS1 (et ancienne de CCTV) veut servir autrement son terroir, en se présentant comme candidate à la députation nationale du territoire d’Idiofa dans la province du Kwilu. Native d’Idiofa, vivant à cheval entre Kinshasa et son Fadio, la consœur est déterminée à travailler pour l’épanouissement des jeunes d’Idiofa ainsi que la femme fadiolaise.

La bataille aux prochaines échéances électorales pour les législatives nationales s’annonce très déterminante. Pour cette fois-ci, les électeurs congolais doivent sûrement être prudents et faire le bon choix qui leur permettra à éviter les déboires du passé. C’est le cas des fadiolaises et fadiolais aujourd’hui.

Ces filles et fils du territoire d’Idiofa dans la province du Kwilu doivent, maintenant ou jamais, saisir cette occasion en or qu’offrent les élections du 23 décembre 2018. D’abord, il sera question de sanctionner les anciens députés véreux, et enfin se choisir des nouveaux candidats, mais des bons, à côté de leur indispensable Aubin Minaku Ndjalandjoko. Lesquels qui soient meilleurs et mieux indiqués en vue du développement de leur territoire Idiofa, qui nécessairement doit rayonner dans la province du Kwilu.

Et parmi les meilleurs choix à porter actuellement par les fadiolaises et fadiolais, l’on confirmera sans peur d’être contredit qu’ils ont la chance d’avoir comme candidate, la célèbre journaliste Francine Bitshi qu’ils appellent affectueusement la fadiolaise. Hautement humaniste, cette native de la cité d’Idiofa a toujours milité pour l’épanouissement, l’encadrement des jeunes d’Idiofa territoire tout au long de sa carrière journalistique et dans son Asbl dont elle est initiatrice dénommée vive fadio, existant depuis 3 ans.

Elle dit ressentir un amour profond pour son terroir, à cœur joie elle parle d’Idiofa partout où elle passe à travers le monde. Car, c’est son lit de repos, nous a-t-elle confié.

Voilà pourquoi, elle s’est décidée de déposer sa candidature maintenant à la CENI pour les législatives nationales, afin de représenter son territoire au sein de l’hémicycle du Palais du peuple. Elle est au n°207 sur la liste provisoire publiée récemment par la centrale électorale.

Se démarquant de certains opportunistes, Francine Bitshi non seulement qu’elle est née à Idiofa, mais elle a aussi grandi à Idiofa et y a passé toute son enfance. Elle a étudié au grand Lycée catholique citée Laku-Lanza  d’Idiofa, renommée l’une des meilleurs lycées dans la grande province de l’ex-Bandundu où elle a obtenu son diplôme d’Etat avant d’embrasser ses études universitaires à Kinshasa et au pays de Mandela qu’elle a terminées avec brio.

Fille d’un opérateur économique de renom, papa Bitshi  Fernand Ingombe (aussi chevalier de l’ordre national de Léopards), que les fadiolais appellent  affectueusement « Lokumu ya Fadio », Francine Bitshi est restée toujours attachée à son Idiofa natal et tient aujourd’hui à le servir loyalement en suivant les traces de son père. Sa victoire ne sera que l’expression de la gratitude des fadiolaises et fadiolais qui ne resteront insensibles à tant des bienfaits dont ils avaient toujours bénéficiés de la part de son feu père Bitshi Fernand.

Elle compte vraiment s’investir dans le chef de la jeunesse du territoire d’Idiofa à travers différents domaines. Pour ce faire, elle se dit prête à aider ses sœurs et frères jeunes d’Idiofa, à se lancer dans l’entreprenariat.

La journaliste professionnelle Francine Bitshi, désormais candidate députée nationale, s’engage à défendre les intérêts des jeunes fadiolais au cours de la prochaine législature, comme pour appuyer le travail qu’a toujours mené son mentor, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko. Aussi, va-t-elle se déployer pour réveiller la conscience de ces jeunes qui constituent ni plus ni moins, la relève du leadership de demain pour Idiofa, l’espoir même du futur de ce territoire.

Elle a aussi confié que tout au long de son mandat à l’Assemblée nationale, elle va se battre pour l’épanouissement de la jeunesse d’Idiofa, C’est-à-dire que pour elle, les jeunes fadiolais ne devraient plus évoluer dans la frivolité, et ne pas avoir les comportements qui ternissent l’image de leur cher territoire.

Francine Bitshi tient également à la consolidation de l’unité des jeunes d’Idiofa, « gage du développement de leur territoire et de leur épanouissement ». Aussi, est-elle très enthousiasmée dans l’idée de faire sortir la femme kwiloise et plus particulièrement celle d’Idiofa, de son emprisonnement politico-spirituel. Et la démontrer qu’elle est capable non seulement de diriger dans l’ombre, mais de régner et de se démarquer parmi les hommes.

Lepetit Baende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse